NON À L'EXPULSION DE LILA ET DE SON FILS HANDICAPÉ

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !


Rahal, médecin au Maroc, et son épouse Lila ont un enfant, Omar. Omar a dix ans, il est handicapé, autiste. Rahal et Lila ont cherché partout, au Maroc, des institutions spécialisées, des écoles, qui puissent apporter de l'aide à leur enfant, en vain. Omar a même subi des maltraitances à l'école.

Alors, comme tant d'autres personnes désespérées qui croient que l'Europe, la France va les aider, comme beaucoup de hautes personnalités étrangères qui viennent se soigner en France, comme le roi du Maroc,   Lila est venue avec Omar à Pézenas, où elle a de la famille. Ils étaient déjà venus pour consulter des spécialistes, faire des examens.

Lila, qui avait un visa pour venir légalement en France, a demandé à la sous-préfecture, comme c'est la loi, un titre de séjour pour parent d'enfant handicapé. Elle ne parle pas français, son mari du Maroc paie le loyer, gère les documents et les nombreuses démarches. Omar va à l'école tous les après-midi, est suivi par des médecins, une aide de vie scolaire, une orthophoniste, il adore l'école, il a fait des progrès. Lila a des rendez-vous dans des institutions spécialisées.

Etrangement, une notification de refus de sa demande de titre de séjour, envoyée en recommandé, ne lui est jamais parvenue… Et les gendarmes l'ont convoquée, Lila, à son grand désespoir, est menacée d'expulsion.

Des amies bilingues la soutiennent, un collectif de soutien s' organise, nous étions une quinzaine devant la gendarmerie le Vendredi 29-01, alors qu'elle était convoquée par la gendarmerie, qui l'a retenue de 8h30 à 12h, refusant de laisser entrer avec elle son enfant Omar, disant « nous ne sommes pas une garderie », et la menaçant d'enfermement en centre de rétention, ou d'expulsion, menottée entre deux gendarmes. Et mon enfant ? Nous dit-elle !

Lila a saisi un avocat de Montpellier qui va demander au préfet un recours à cet ordre inhumain de quitter le territoire français.

OMAR DOIT POUVOIR ÊTRE SUIVI CORRECTEMENT ET RECEVOIR LES SOINS NÉCESSAIRES

LILA DOIT OBTENIR UN TITRE DE SÉJOUR

Premiers signataires : ACAT Pézenas - AMIC (Accueil Migrant.es en Clermontais) - APE Pézenas - CIMADE Montpellier - CCFD Terre Solidaire Pézenas - Collectif solidarité réfugiés du piscénois - Femmes en détresse Pézenas - FPE (fédération de parents d'élèves) Pézenas - Groupe paroissial solidarité Notre Dame St Roch en piscénois - Insoumis-ses du Piscénois - L.S.R (Languedoc Solidarité avec les Réfugiés) - Lieu Ressources - PLP (Pézenas la Plurielle) - RESF 34 - Stop Racisme Pézenas