Victoire confirmée

Hassan, enfant martyr enfin sauvé doit rentrer en France avec son père adoptif!

Cette pétition a abouti avec 574 signatures !


Bonjour,
je viens vous raconter mon histoire en espérant que cette histoire vous touche.
Militaire français en poste à Djibouti depuis 2011, en fin d'année 2013, je trouvais dans une cour d'un quartier populaire de Djibouti, un petit enfant enchaîné et en pleures.
Ce petit garçon âgé de cinq ans et demi avait eu le malheur de naître de père inconnu. Depuis ce jour, il avait été sauvé par un oncle et confié à sa grand-mère maternelle.
Son statut de "petit bâtard" a fait que cet enfant n'a jamais été choyé. Il était régulièrement battu par un de ses oncles et attaché dans la cour était son quotidien.
Je me suis attaché à ce petit bonhomme et tout entrepris pour changer son destin.
Le 03 juin 2014, bien que célibataire j'obtenais du tribunal de Djibouti la Délégation d'Autorité Parentale (DAP) par jugement n°515/14.
Suite à ce jugement, j'ai pris Hassan chez moi et je l'ai de suite fait suivre par une psychologue Mme Pialot Amélie pour qu'il puisse grandir avec un minimum de séquelles.
Je l'ai inscrit à l'école française Dolto à Djibouti pour l'année scolairre 2014-2015. En accord avec l'équipe pédagogique il a suivi une année en grande section de maternelle, n'ayant jamais été scolarisé.
Mon combat pour pérenniser mon action à continué. Le 06 avril 2015, j'obtenais par la cour d'appel de Djibouti "dans l'intérêt supérieur de l'enfant" l'adoption plénière d'Hassan.
Je pensais alors avoir gagné mon combat, une avocate en France s'est chargé de l'obtention des exequatur des deux jugements :
- Exequatur de la DAP obtenu par le TGI d'Avignon le 07 juillet 2015 n°15/01206;
- Exequatur de l'adoption plénière prononcé le 2 décembre 2015 par le TGI de Nîmes n°15/03539 .

Fin de séjour à l'été 2015, je n'ai pu rentrer en métropole, j'ai vécu un véritable acharnement de la part de l'ex ambassadeur de France à Djibouti 

(depuis limogé) Monsieur Serge Mucetti ainsi que de son Consul Monsieur Giraud Joël pour faire appliquer a mon enfant de droit français la Charia. Lettre en ma possession adressé au Ministre des Affaires Etrangères Djiboutien pour faire annuler le jugement. En même temps, une rumeur partait du consulat disant que j'avais acheté la justice Djiboutienne.

Je me suis donc retrouvé devant la Cour Suprême de Djibouti, par pourvoi d'ordre.
Le 27 mars 2016, la Cour Suprême déclarait irrecevable le pourvoi d'ordre par défaut de mémoire ampliatif.

N'ayant pas de juridiction supérieure à la Cour Suprême, ma hiérarchie nous a alors enregistré sur un vol retour métropole le 12 avril 2016.
Le 11 avril 2016, nous avons été mon fils les animaux (chien et chat) et moi débarqué au motif suivant "la MAI ne délivrait pas de visa long séjour à mon fils Hassan au motif qu'elle attendait d'avoir le jugement écrit de la CS et non l'extrait du plumitif.
Fin avril, en possession du jugement de la CS rédigé et signé nous avons de nouveau prévu sur un vol.
Deuxième refus de la MAI au motif que la Cour Suprême n'avait pas répondu sur le fond.

Nous avons dans ce dossier le Ministre des Affaires Etrangères français Monsieur Jean-Marc Ayrault qui ne respecte pas la justice de notre pays (exequatur du jugement d'adoption plénière non respecté).

Bien qu'ayant saisi à de nombreuses reprises le cabinet du premier ministre, mon fils et moi restons les otages du MAE français.

De plus, mon fils n' a pas la nationalité Djiboutienne (le droit du sol n'existant pas à Djibouti). Mon fils est désormais apatride.
Situation fortement décrié par le Chef d'Etat lors du débat sur la déchéance de nationalité.

 

 



comité de soutien pour Hassan compte sur vous aujourd'hui

comité de soutien pour Hassan a besoin de votre aide pour sa pétition “mr le ministre des affaires etrangeres : Hassan, enfant martyr enfin sauvé doit rentrer en France avec son père adoptif!”. Rejoignez comité de soutien pour Hassan et 573 signataires.