NON au pylône 30 M pour antenne relais au Pissot St Hilaire de Riez (Vendée)

NON au pylône 30 M pour antenne relais au Pissot St Hilaire de Riez (Vendée)

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Patricia BONNAMY a lancé cette pétition adressée à Mr le Maire de St Hilaire de Riez et à

Nous soussignés, habitants riverains de la route du Pissot et quartier du Pissot avons pris connaissance en février de la délivrance d’un arrêté de non opposition à l’implantation d’un pylône pour Antenne relais sur un terrain privé situé à proximité de nos habitations, à proximité d’une ferme (600 bovins ) à proximité d’une zone humide,  à seulement 500 m d’un pylône existant.

Nous déplorons qu’aucune réunion d’information n’ai été proposé au moment où l’opérateur Bouygues Télécom a déposé son dossier en mairie.

Nos enfants vivent et dorment dans nos maisons tout au long de l’année

Sont-ils moins vulnérables que les enfants des crèches ?

Les ondes de ces antennes ont portant un impact certain sur le vivant. De nombreuses études démontrent en effet leur nocivité sur nos organismes :

-    Perturbation du sommeil                        

-    Altération des capacités cognitives

-    Augmentation de la pression artérielle     

-    Perturbation du système immunitaire

-   Rupture des brins d’ADN, augmentation des risques de tumeurs et de cancers

L’OMS a classé les ondes de téléphonie mobile comme potentiellement cancérigènes, pour plus d’informations voir sur les sites Web : http://www.priartem.fr-http://www.robindestoits.org

Face à ces risques, chacun s’accorde à reconnaître la vulnérabilité toute particulière des enfants et des seniors et des personnes électrosensibles. Nous estimons que ce qui vaut pour les humains vaut pour les animaux

Compte tenu

- De la nocivité des antennes relais

- Du désagrément esthétique de cette Tour Eiffel 

- Que les travaux pour le déploiement de la fibre optique sont actuellement en cours

- Que le Quartier et la route du Pissot ne sont pas en zone blanche et du devoir de Mutualisation des sites accueillants des antennes relais entre les opérateurs (article D.98-6-1) 

- Des nuisances pour la faune sauvage environnante

- De la perte de valeur conséquente de l’immobilier à proximité

- De l’impossibilité de former un recours gracieux contre cette autorisation imposée par la loi ELAN, obligeant de fait, tout citoyen se sentant lésé par cette future installation à former un recours contentieux auprès du tribunal administratif, à ses frais et dépens.

Nous demandons en urgence à l’opérateur Bouygues Télécom de retirer son projet  et d’étudier une autre alternative !

Etant entendu que :

- Nous n’avons aucun intérêt à agir contre le développement numérique et au développement commercial de quelque opérateur que ce soit

Il y a urgence à agir, Ensemble mobilisons-nous pour défendre notre qualité de vie , la santé humaine et animale, et la protection du paysage      

Merci de votre soutien !

  

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !