Assez de sardines coloniales "Connetable" ! Trawalc'h a sardin an trevadenniñ"Connetable"!

0 a signé. Prochain objectif : 100 !


Lizher digor da 'Araokourien Breizh" ( progressistes-bretons@hotmail.com ha https://www.letelegramme.fr/bretagne/politique-jean-yves-le-drian-lance-son-propre-mouvement-23-11-2018-12142535.php?utm_source=rss_telegramme&utm_medium=rss&utm_campaign=rss&xtor=RSS-22 ha d'o f-Prezidant, Ministr Europa hag Aferioù Diavaez Bro-C'Hall, ha bet ""Connetable" de France" rak bet e Penn Armeoù trevadennour Bro-C'Hall, dindan Rouantelezh François 2,

Daoust hag eñ ho peus rakjedet mat ped bagad-stourm ouzhpenn a vo ret kas c'hoazh er Sahara evit kreñvaat an "Nerzh Barkhane" evit ma c'hellje embregerezhioù Europa, Bro-C'Hall ha Breizh eta, hiviziken, kenderc'hel da drevadenniñ sioul ar pobloù a zo o vevañ eno, en desped ha gant dispriz ouzh ar "Gwir European", ar "Gwir Etrevroadel" ha Diskleriadur Etrevroadel Mab-Den ?

Anat eo, e ro, kement-se,labour e Breizh ivez, da ijinourien embregerezhioù an trevadenniñ hag a ra armoù hag a ro ar marv.

Ac'halese da gaozeal eus "Araokaat"! D'hor soñj, evel ma 'vez lavaret e brezhoneg, emañ pell kenañ ar Yann diouzh e gazeg!

Piv en deus lavaret "e ranke sañset ar Vretoned bezañ e-penn-araok un Europa hag a zifennfe e zalvoudegezhioù a-fed Denelezh hag a sikourfe ar pobloù da vont dreist d'o c'hudennoù"... kentoc'h evit en em ren eta o-unan hep bresañ int-i ivez ar pobloù all, kredapl?

Trugarez da lenn ar sinadeg da heul, da sinañ ne lavarin ket!

Gant hor gwellañ gourc'hemennoù etrevroadelour!

jakez.kroc.henn@gmail.com evit etrevroadelourien@gmail.com

 


Lettre ouverte aux " Progressistes bretons" ( progressistes-bretons@hotmail.com et https://www.letelegramme.fr/bretagne/politique-jean-yves-le-drian-lance-son-propre-mouvement-23-11-2018-12142535.php?utm_source=rss_telegramme&utm_medium=rss&utm_campaign=rss&xtor=RSS-22 ) et à leur Président, Ministre de l'Europe et des Affaires Etrangères de l'Etat Français, et qui a été ""Connétable " de France, puisqu'ancien Ministre de la Défense sous Sa Majesté François 2,

Avez-vous bien calculé le nombre de commandos supplémentaires de la "Force Barkhane" qu'il vous faudra encore "expédier" au Sahara pour que les entreprises européennes, françaises et donc bretonnes désormais, puissent poursuivre tranquillement la colonisation des peuples qui y vivent, en dépit et surtout au mépris du "Droit Européen", du "Droit International" et de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme ?

Il est vrai que tout cela donne du travail en Bretagne aux ingénieurs des industries coloniales d'armement et donc de mort.

De là donc à parler de "progressisme", comme on dit en breton : " le Yann il est un peu très loin de son cheval!"

Qui a dit que " la Bretagne doit être à l'avant-garde d'une Europe qui réaffirme ses valeurs d'humanisme et permet aux peuples de se dépasser"... plutôt que de s'autodéterminer sans pour autant coloniser à leur tour, sans doute?

Merci de lire la pétition ci-dessous, faute de la signer...!

Avec nos salutations les plus internationalistes.

jakez.kroc.henn@gmail.com pour etrevroadelourien@gmail.com

Stop à la sardine coloniale !
Lettre ouverte à Mr Jean-François HUG, PDG de « Connétable », « Chancerelle », « Wences »,
Monsieur le Président Directeur Général,
Vous vous dites « profondément choqué » de la plainte déposée à votre encontre par le Front Polisario pour complicité de « crime de guerre », ou crime de colonisation, après avoir créé une unité de transformation de sardines à El Aaiun en territoire sahraoui, sous pavillon marocain.
Vous allez, sans doute, aussi, nous expliquer, sans tarder, que vos sardines, pêchées en eaux territoriales sahraouies, ne sont pas destinées aux consommateurs de l'Union Européenne mais vouées à l'export, hors UE, et que, dès lors, vos activités de prédation coloniale ne tombent guère sous le coup des arrêts de la Cour de Justice Européenne (CJUE), qui excluent les produits de la pêche en eaux territoriales sahraouies des accords de pêche Maroc-UE. Le Tribunal de l'Union Européenne a pourtant bel et bien confirmé, le 19 juillet 2018, et vous ne pouvez l'ignorer puisque vos activités sont essentiellement aujourd'hui situées, non pas à Douarnenez, mais à Belma au Maroc, les arrêts de la CJUE des 21/12/2016 et 27/02/2018, disant explicitement que le territoire du Sahara Occidental et les eaux qui lui sont adjacentes, ne font pas partie du Royaume du Maroc. MSix ne pouvait donc vous donner sa bénédiction pour vous en saisir et votre usine sur le port d'El Aaiun (Aâyoune), en plein territoire sahraoui, est donc exactement du même acabit que les installations de colonisation israéliennes en Palestine occupée.
Nous sommes donc, nous, en tant qu'amateurs(trices) de sardines « Connétable » de Douarnenez, doublement floué(e)s :
1- Nous ne consommons donc plus de sardines de Douarnenez, ni des eaux territoriales bretonnes alors même que du fait du réchauffement climatique, les sardines, qui ont, habituellement, une distribution subtropicale, ont renforcé leur présence jusqu'en mer du Nord, s'aventureraient maintenant dans la Baltique. S'il est sûr que la main d’œuvre est moins cher au Sud-Maroc qu'au Sud-Bretagne, il n'empêche pas moins qu'il y a bien là tromperie sur l'origine du produit ( d'où copie à l'UFC et à la DGCCRF)
2- En consommant ces sardines « Connétable », nous participons, en outre et de facto, à une « œuvre » coloniale qui n'a rien à envier à celle que mène l'Etat Israélien en Palestine et Cisjordanie occupées : Mehadrin, depuis Chateau-Renard (13) fait exactement la même chose que Connétable, via l'Etat Français et dans l'Union Européenne, avec ses fruits et agrumes produits en territoire palestinien, comme le faisait auparavant Agrexco, avant que... BDS34 n'en vienne à bout (2012).
Il est navrant de constater qu'une entreprise bretonne, qui fait étalage de « 4 engagements de bonne conduite » sur son site internet, n'ait rien appris, en 165 années d'existence, des faits et pratiques de colonisation économique et de peuplement, alors qu'elle a, elle-même, grandi au sein même d'une colonie de l'Etat Français, colonie certes intérieure mais toujours aujourd'hui d'actualité ( bac en breton refusé, tilde sur le n du petit Fañch, en cassation désormais pour encore au moins18 mois, 2 000 m² perdus la semaine dernière par la « Région Bretagne » au Grand-Fougeray « en compensation » d'un hameau de la Loire dite à l'époque, Inférieure, séparée de la « Bretagne historique » par une loi pétainiste de 1941,...pour ne citer que les dernières nouvelles du front...)
Nous faudra-t-il lancer, à l'instar des Palestiniens colonisés, une campagne BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) pour que nous retrouvions des sardines des eaux territoriales bretonnes dans vos boites ?
Et s'il est louable de proposer, désormais, (en « compensation »? ou par hypocrisie ?) du travail aux camarades réunionnaises ( qui font partie d'une autre colonie déshéritée de l'Etat Français) à Douarnenez, nous serons vigilants quant à vos velléités de les« renvoyer » lorsque les pénalités de l'Union Européenne tomberont : la cupidité des capitalistes engage à la solidarité des colonisé(e)s et anticolonialistes. Avec nos salutations internationalistes les plus déterminées !
Jakez.kroc.henn@gmail.com evit etrevroadelourien@gmail.com d'an 23 a viz Du 2018

Trawalc'h gant ar sardin trevadennour !
Lizher digor d'an Ao. Jean-François HUG, Penn-Rener Meur « Connétable », « Chancerelle », « Wences »,
Aotrou Penn Rener Meur,
Lavared a reoc'h bezañ bet « feuket bras » gant ar c'hlemm savet ouzoc'h gant an Emsav Polisario evit bezañ bet lod en un « torfed brezel », pe un torfed trevadenniñ, goude m'ho pije savet e porzh El Aaiun, war douaroù ar Sahraoui, ur stal da gempenn sardin, dindan banniel bro Marok.
Kredapl ez eoc'h da zisplegañ deomp bremañ, dizale, n'eo ket ar sardin-se, pesketaet e morioù ar Sahraoui, a vo tu da brenañ war stalioù Europa, tonket ma 'z int da vezañ gwerzhet en diavaez broioù Unvaniezh Europa, ha ne c'hello ket neuze bezañ kavet abeg ouzh ho preizhadennoù trevadennour gant Lezvarn Unvaniezh Europa (CJUE), p'he deus houmañ diskleriet sklaer edo pesked ar morioù sahraoui er maez eus an emglevioù marc'had etre bro Marok hag an UE.
Lezvarn Unvaniezh Europa he deus kadarnaet koulskoude d'an 19 a viz Gouere 2018- ha n'helloc'h ket chom hep hen gouzout rak ar c'halz vrasañ eus ho obererezh hiriv a zo lec'hiet e Belma e bro Marok ha n'eo ket e Douarnenez ken- divizoù al LUE (CJUE) d'an 21/12/2016 ha d'ar 27/02/2018 hag a lavare splann n'edo ket lod, douaroù Kornog ar Sahara nag ar morioù war o zro, eus Rouantelezh bro Marok. MC'Hwec'h ne c'helle ket eta reiñ deoc'h e absolvenn evit lakaat an arigrap warno hag ho stal war borzh El Aaiun a zo dres par da stalioù trevadenniñ israelian e bro Palestinia ac'hubet.
Ni, eta, dreberien ha dreberezed sardin « Connetable » a z-Douarnenez, ez omp touellet div wech :
1- Ne zrebomp ket mui sardin Douarnenez na sardin Mor-v-Breizh, padal gant ar gor hag a zo o pignat, ar sardin, hag a vez kavet boaz er morioù klouar, a zo bremañ en Norzh Atlantel hag e vezont kavet betek ar mor Baltik. Anat eo avat ez eo marc'hamatoc'h an eurioù labour er Su-Marok evit ma ne 'z int e Su-Breizh met ne vir ket ez eus aze tromplerezh war orin ar marc'hadourezh ( ken e vo kaset keloù d'an UFC ha d'an DGCCRF)
2- En ur brenañ hag en ur zrebiñ sardined « Connetable »-se, e teuomp ni ivez, da vat ha « de facto », da vezañ lod eus un « oberenn » trevadennour, par d'an hini a vez kaset en dro e bro Palestinia pe e Cisjordania ac'hubet gant ar Stad Israelian : Mehadrin, e Chateau-Renard (13) a ra dres ar memes tra evit Connétable, pa lak e gwerzh dre ar Stad C'Hall e broioù Europa al legumaj produet e bro Palestinia ac'hubet, evel ma rae Agrexco en he raok, araok... ne vije dic'hastet gant BDS 34 (Boycott, Désinvestissement, Sanctions 2012).
Mantrus eo gweled un embregerezh a v-Breizh, hag a zo lorc'h enni diskleriañ « he 4 emc'houestl a fur-kondu » war he lec'hienn Internet, diskouez kement a zianaouedegezh, padal ez eo ganet 165 bloaz'zo, diwarbenn fedoù ha boazoù an trevadenniñ ekonomikel hag an trevadenniñ dre dud, dreistholl p'he deus kresket, hi hec'h unan, en un drevadenn eus ar Stad C'Hall. Un drevadenn eus an diabarzh eta met un drevadenn bev atav en deiz a hiriv ( bak brezhoneg nac'het, tilde ebet evit Fañchig pa 'z aer c'hoazh dirak al Lezvarn-Terriñ evit 18 miz all, 2 000m² laeret, er sizhun tremenet, digant « Rannvro Breizh » er Felger Vras evit digoll ur c'harter eus al Liger( bet) Izel, disrannet eus « Breizh istorel » dre Lezennoù Pétain e 1941, …)
Daoust hag eñ e rankimp sevel un emsav BDK ( Boikot, Dizinvestissañ, Kastizañ) e Breizh, evel m'o deus bet graet ar b-Palestinianiz, evit ma vo adkavet sardin mor v-Breizh en ho boestoù ?
Ha ma 'z eo kaer deoc'h kinnig labour hiriv e Douarnenez ( evel « kempouezh » pe dre bilpouserezh ?) d'hor c'hamaradezed eus Enezenn ar Reunion,( hag a zo lod int-i ivez eus un drevadenn rivinet eus ar Stad C'Hall) bezit asur e taolimp evezh na vefent « adskarzhet » pa gouezho luc'hed Lezvarn an UE war ho klopenn. Gwall c'hoantegezh ar gapitalisted a ro nerzh da genskoazell an dud trevadennet ha d'ar re a stourm ouzh an trevadenniñ.
Gant hor gourc'hemennoù etrevroadelour startañ ha mennetañ !
Jakez.kroc.henn@gmail.com evit etrevroadelourien@gmail.com d'an 23 a viz Du 2018.