NON A 15 ANS DE CONCESSION DU DOMAINE PUBLIC MARITIME POUR BETONNER NOS FONDS MARINS

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


 

Je m'appelle Gambini marie, citoyenne marseillaise engagée par la préservation du patrimoine de la cité phocéenne et le changement de ma ville me révolte profondément.

Une concession de 15 années du domaine public maritime a été demandée pour immerger dans l'anse des Catalans des sculptures en béton que personne n'a encore vu non loin de la plage bondée des Catalans et à proximité des précieux herbiers de posidonie qui réclament toute l'attention

Ce blanc-seing accordé n'est pas acceptable. Les documents remis par l'association porteuse du projet de "musée subaquatique de Marseille" trompent l'enquête publique ouverte depuis le 14 mai par le préfet. Ils font croire que c'est un artiste de renom international, Jason DeCaires Taylor qui les réalisera. C'est faux.

Non seulement l'artiste s'est retiré de ce projet boiteux et non encore financé mais en plus le conseil municipal de Marseille a annulé la subvention de 100.000 euros versée en 2017 car ce parc d'attractions sous-marin de près de 650.000 euros prévisionnels étaient à l'origine attendus pour "Marseille, Capitale européenne du sport 2017".

Ce projet boiteux, porté par on ne sait qui, contredit le principe de désertificialisation de notre littoral déjà suffisamment bétonné pour n'avoir pas à en rajouter dans les fonds marins.

Il ne sent pas bon. Il ne vise qu'une poignée d'inconnus à se placer sur le marché des concessions du domaine public qui fleurissent et dont la distribution entourée d'opacités a déjà commencé, suscitant des convoitises éloignées de l'intérêt public bien compris de tous les Marseillais.

Marie Gambini.

Pour en savoir plus : 

https://spark.adobe.com/page/WZ261KTfOFNtZ/

 Pour répondre à l'enquête publique : 

pref-ep-msmmarseille@bouches-du-rhone.gouv.fr

 



Marie compte sur vous aujourd'hui

Marie GAMBINI a besoin de votre aide pour sa pétition “Mr Jean-claude GAUDIN: NON A 15 ANS”. Rejoignez Marie et 65 signataires.