NON à cette nouvelle source de POLLUTION de l'UHABIA

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !


Il est à nouveau temps d'agir pour protéger notre environnement !!!

 


Le problème a lieu sur la commune d'Arcangues située sur la Côte Basque. Le domaine de Gaztelur a eu l'autorisation par la Mairie d'installer un réseau d'assainissement non collectif de 80 eq/hab (équivalent/habitant) en zone naturelle, autant dire l'équivalent d'un petit hameau.

Ce projet prévoit le rejet 12 000 L/jour d'eaux usées traitées (issues des cuisines et des wc), dans le petit ruisseau de l'Argelous situé juste en aval du domaine.

 


Le débit du ruisseau récepteur en période sèche a été estimé (aucune mesure effectuée) à 20L/s (soit 1 728 000 L/jour) afin de valider le rejet de 12 000L/jour. Une mesure a été effectuée le 09 Septembre 2019 par un riverain et le résultat obtenu est de 0,13L/s, soit 11 230L sur cette journée.

La réalité des mesures veut que le débit du ruisseau de l'Argelous va plus que doubler avec ces rejets d'eaux usées.

Même sans avoir la mesure des proportions, on se doute facilement que 12 000L dans 1 728 000L n'a pas le même impact que 12 000L dans 11 230L..

De plus, le ruisseau a été classé en BEE « Bon État Écologique » en fonction des normes en vigueur (concentration DBO5, DBO et MES) en se basant seulement sur des hypothèses, Gaztelur n'a jamais effectué aucun échantillonnage dans le ruisseau de l'Argelous. Sur le rapport de la demande d'autorisation de travaux que Gaztelur a envoyé à la Mairie d'Arcangues, il apparaît clairement que seulement des hypothèses de concentrations ont été émises, bien sûr hypothèses en dessous du seuil de « BEE » afin de valider le projet.

Donc la vérité, c'est qu'on nous fait croire que le domaine de Gaztelur va rejeter 12 000 L d'eaux usées traitées/jour dans le ruisseau de l'Argelous qui a un débit de 1 728 000 L/jour en période sèche selon les estimations (=20L/s), alors que la réalité est que le débit va doubler avec ces 12 000 L d'eaux usées rejetées.

 


De nos jours, où la politique actuelle nous dit que la protection de l'environnement est la priorité et que les décisions politiques doivent se faire en harmonie avec le respect des écosystèmes environnants, le domaine de Gaztelur se voit le droit de polluer en toute légalité un affluent de l'Uhabia situé à 5km en amont, et pas qu'un peu, on parle ici de 80 eq/hab.

D'autant plus sur la commune d'Arcangues, où il est impossible de se voir délivrer un permis de construire sans être relié au réseau d'assainissement collectif (sauf cas particulier apparemment).

 


Il est donc de notre devoir de réagir face à un tel projet qui va à l'encontre de la politique actuelle qui veut que toute décision ou modification du milieu doit se faire dans le respect et la préservation de l'environnement. Avant les solutions techniques mise en avant par les communes côtières pour lutter contre la pollution, il faut prévenir en s'attaquant aux sources polluantes en amont !!! La mise en bon état écologique de l'Uhabia est essentielle. L’Uhabia, contrairement à l’Argelous, est classé comme un axe à grands migrateurs par le SDAGE Adour Garonne 2016-2021 mais n’est pas identifié ni en réservoir de biodiversité, ni en cours d’eau en très bon état. Nous nous devons de lutter pour protéger notre écosystème !!! Nous avons jusqu'au 09 Octobre 2019 pour agir !!!

 


A travers cette pétition, nous sollicitons Mr Eric Spitz, Préfet des Pyrénées Atlantiques, afin qu'il fasse intervenir la Police de l'Eau de la Direction Départementale des Territoires.

Ce projet doit être ré-évalué en fonction du réel impact environnemental qu'il pourrait avoir sur le ruisseau de l'Argelous directement, ainsi qu'en aval sur l'Uhabia et sur les eaux côtières.

Nous demandons qu'une étude d'impact soit faite afin que :

- le débit de l'Argelous soit mesuré à sa juste valeur et non pas estimé.

- les concentrations pour classer la qualité des eaux du milieu récepteur (l'Argelous) soit mesurées à travers différents échantillonnages, et non pas seulement émises sur la base d'hypothèses arrangeantes.

- les décisions soient prises dans le respect de l'environnement et donc de tous.