Mort pour un sac à Mayotte !

Pétition fermée

Mort pour un sac à Mayotte !

Cette pétition avait 5 096 signataires

LE VILLAGE D'EVA a lancé cette pétition adressée à fernand beyene (LE VILLAGE D'EVA) et à

Christophe, 38 ans, père de famille allait chercher son fils au judo le 15 avril 2016 à 19h30 quand 3 individus mineurs ont dérobé le sac de sa compagne dans sa voiture. Il reçoit un coup de couteau en pleine poitrine et décède sous les yeux de son fils âgé de 13 ans.

Cet acte gratuit est la conséquence d'une escalade de la violence juvénile à Mayotte aux yeux et au su de tous sans la moindre réaction des pouvoirs publics.

En effet, 35% des actes de délinquances à Mayotte sont le résultat des mineurs: moyenne d'âge 13 à 16 ans selon le procureur de Mayotte lors de la conférence sur la sécurité. Il ajoute que la délinquance des jeunes a deux principales causes: la survie (ils cherchent à manger) et l'oisiveté (ils ne savent pas quoi faire).

Les forces de polices et gendarmerie à Mayotte restent très faibles au regard des enjeux actuels. 

Malgré de nombreuses alertes associatives, des élus, de la société civile, des pétitions, rien ne change. 

Nous voulons trouver des solutions à la fois en terme de prévention et répression pour faire face à cette délinquance juvénile. 

1) Nous demandons plus de forces de l'ordre et une sécurisation des sorties d'écoles et des activités péri-scolaire.

2) Instaurer des ZSP ( zone de sécurité prioritaire) dans les villes de Mamoudzou et Koungou mais aussi de renforcer les équipes de police qui sont épuisées selon le récent communiqué du syndicat de police.

3) Faciliter très rapidement l'éclairage public dans les villes à fortes délinquances en y associant de la vidéosurveillance.

4) Renforcer la lutte contre l'oisiveté des jeunes à travers des activités éducatrices, culturelles etc (Mayotte n'a pas de piscine municipale, pas de salles de musique communale fonctionnelle, les maisons des jeunes sont délaissées, 47 pour 03 fonctionnelles.)

5) Mettre en place des comités de médiation dans le but de favoriser le dialogue et l'apaisement des communautés en valorisant le vivre ensemble. 

6) Une scolarisation de tous les enfants vivants à Mayotte pour ne pas créer des générations d'enfants non éduqués en proie à des bandes délinquantes.  

7) Trouver des alternatives à la scolarisation en mettant en place des actions pour les enfants non scolarisés allophones.

8) Lancement d'un restaurant solidaire pour les mineurs avec une capacité de 500 places par jour afin d'éviter aux jeunes de fouiller dans les poubelles pour se nourrir. 

 Mr MACRON, nous faisons appel à vous pour qu'un autre drame ne se produise plus à Mayotte. 

Plus jamais ça!

Dr ARRIBAT Aurélie

Médecin Urgentiste Centre Hospitalier de Mayotte

Présidente de l'Association Mahoraise de Médecine d'urgence

Présidente de l'Association Le Village D'EVA

www.levillagedeva.com

 

 

Pétition fermée

Cette pétition avait 5 096 signataires