Aidez-nous à sauver notre classe, notre école est en danger

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


À l'attention du Président Emmanuel Macron, des représentants de  l'Académie de Caen et de l'éducation nationale :

Nous avons appris Vendredi 23 février 2018 qu’un poste pourrait être fermé lors de la rentrée scolaire de septembre 2018-2019 à l'école Maurice Carême située à Le Plessis-Grimoult. Nous, parents d’élèves, anciens élèves, élus et villageois, nous nous opposons à cette fermeture.

Nous allons nous mobiliser tous ensemble pour le maintien de notre classe, Ensemble, nous sommes plus forts !

La fermeture d'une classe aurait pour conséquences pour nos enfants :
- Passage à 3 niveaux pour les PS-MS et GS et les CE2-CM1 et CM2
- Etre entassés comme des sardines
- La mise en péril de la qualité de l'enseignement pour les enfants, notamment pour les élèves en difficultés
- Suppression du temps de décharge de la directrice : l'accueil des familles sera compliqué et nous perdrons la proximité avec les enseignants.
- La suppression possible d'un poste d 'ATSEM
- Le risque de perte de garde pour les nourrices agrées.

Le président de la République s'est engagé à soutenir les zones sensibles notamment en limitant le nombre d'élèves par classe en CP et CE1. Nous considérons que le milieu rural devient une zone sensible et mérite donc d'être soutenu.

Mr Claude Chotteau, DASEN Adjoint, s'est engagé le 31 janvier lors d'une réunion aux Monts d'Aunay devant les élus, à ne pas supprimer de poste dans la mesure où il y avait minimum 78 élèves.

Pour ces raisons, nous refusons la fermeture d’une classe à l’école Maurice Carême à Le Plessis-Grimoult et souhaitons garder nos 4 postes.

Le collectif de soutien à l'école Maurice Carême (rejoignez-nous sur notre page facebook : https://www.facebook.com/maurice.careme.311)



Le collectif de soutien à l'école Maurice Carême compte sur vous aujourd'hui

Le collectif de soutien à l'école Maurice Carême a besoin de votre aide pour sa pétition “Mr Chotteau: Aidez-nous à sauver notre classe, notre école est en danger”. Rejoignez Le collectif de soutien à l'école Maurice Carême et 464 signataires.