Le racisme n'a pas sa place sur les murs de l'Assemblée nationale