Un nouveau projet pour l’hôpital du Grand Paris Nord pour une meilleure offre de soins

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !


M. Martin Hirsch

Le projet de campus Hôpital Grand Paris Nord prévoit la fusion de 2 grands CHU, Bichat et Beaujon, dans un nouvel hôpital qui doit être construit à St-Ouen, en centre ville (avec une ouverture prévue en 2028). Bichat et Beaujon comptent actuellement 1049 lits, le projet d’Hôpital Grand Paris Nord en compte 744.

Ainsi la suppression de lits programmée serait donc de 305, soit 30 %.

  • Pour justifier cela l’APHP suppose :
    une diminution de la durée d’hospitalisation de 30% par rapport à la moyenne nationale sans aucune
    justification médicale ou organisationnelle
  • un taux d’occupation des lits de 95%, alors même qu’au-delà de 85% de taux d’occupation, il n’est plus possible d’accueillir les patient-e-s non programmé-e-s.

C’est un raisonnement irréaliste. Aujourd’hui, Bichat et Beaujon n’arrivent pas à prendre en charge 1 patient sur 3 qui consulte aux urgences.

Le territoire où devrait être implanté ce futur hôpital est déjà déficitaire en nombre de lits d’hospitalisation mais aussi en médecins généralistes, spécialistes et en professions paramédicales par rapport à la moyenne de l’Île de France.
Les conséquences de ces inégalités sont lourdes. Les habitant-e-s de la Seine-Saint-Denis ont été victimes d’une surmortalité, la plus importante de France, pendant la 1ere vague de la COVID19.
De plus, les projections prévoient une augmentation de la population dans cette zone d’au moins 10% d’ici 2030.


A ceci s’ajoute la disparition de l’usine PSA et de son patrimoine architectural, et la création d’un hôpital de très grande
taille qui vont aggraver le quotidien des riverains, l’accueil des usagers et les conditions de travail des personnels.
L’apport massif et journalier de soignants, de patients, d’étudiants asphyxiera le quartier Garibaldi et rendra la circulation tout impraticable.

Emmanuel Macron, en mars 2020, déclarait : « La santé n’a pas de prix. Le gouvernement mobilisera tous les moyens financiers nécessaires pour prendre en charge les malades. Quoi qu’il en coûte ! ».

Pour ces raisons, nous nous adressons à vous Mr Hirsch pour vous demander de revoir le projet de l’hôpital du Grand Paris Nord afin d’établir un nouveau projet permettant au minimum de maintenir une offre de soins équivalente, voire de la développer. Nous demandons donc un moratoire concernant le projet de fermeture de Bichat-Claude Bernard et de Beaujon et une étude sur la rénovation de ces hôpitaux.



Le collectif compte sur vous aujourd'hui

Le collectif "PAS ÇA, PAS LÀ, PAS COMME ÇA" a besoin de votre aide pour sa pétition “Monsieur Martin HIRSCH, directeur général de l’APHP (Assistance publique des hôpitaux de Paris): Un nouveau projet pour l’hôpital du Grand Paris Nord pour une meilleure offre de soins”. Rejoignez Le collectif et 1 038 signataires.