Justice pour Pheanith !

Justice pour Pheanith !

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
marie-hélène LEFÈVRE a lancé cette pétition adressée à Monsieur le Recteur de l'académie de Paris

Le 9 décembre 2020, Pheanith Hannuna a mis fin à ses jours suite à une odieuse campagne de harcèlement.

En octobre 2009, Pheanith est entré à Lisaa, une école d’art appliquée. Son talent, unanimement salué notamment sur son compte Instagram qui comptait 17000 abonnés lui a valu une excellente note, (17/20) à son projet individuel.

Cette excellente note lui a attiré l’hostilité et la jalousie d’un groupe d’élèves, composé de filles et de garçons ayant décidé de « faire la loi » dans l’école.

Dès lors, c’est la curée. Après des messages d’une violence inouïe, ses bourreaux vont l’accuser à tort de plagiat. En juin 2020, ils vont trouver le responsable pédagogique de 1ère année. « On est des balances ». « On est en train d’enfoncer le clou délicatement ». Voilà le type de messages qu’ils ont laissé sur le compte Instagram de l’école.

Après avoir un temps envisagé de réviser sa note, la direction de l’école la maintient. Il n’y avait pas eu plagiat, juste inspiration comme tout artiste qui débute. L’art n’est-il pas un éternel recommencement ?

Le 19 juin, Anne Sophie Mercier-Hannuna, sa mère adresse un long mail à la direction de Lisaa. Si celle-ci « condamne », elle ne donne aucune suite à la demande de confrontation avec Pheanith et ses agresseurs.

L’année suivante, tout recommence. Pheanith se retrouve dans la même classe que deux d’entre elles. Il envoie un mail de détresse à un de ses professeurs qui ne donne aucune suite.

Le 7 décembre, suite à un travail d’importance mineure, (Pheanith a pris une photo sur pinterest qu’il a ornementée, pratique courante dans le monde de l’art), une de ses tourmenteuses l’appelle pour lui dire qu’elle DOIT le dénoncer.

Cette ultime action sera la goutte d’eau qui poussera le jeune homme à faire le geste fatal. La responsable pédagogique des 2ème années  lui enverra un mail très sec lui rappelant « que cette situation s’est déjà produite l’année dernière » et que « plus personne ne lui fera confiance. »

6 heures plus tard, Pheanith mettra fin à ses jours.

Aucune excuse ni aucun regret ne sera présenté par les harceleurs et harceleuses.

Aucun membre de la direction de l’école ne sera présent à l’enterrement.

Ses parents ont porté plainte contre l’école.

Le but de cette pétition est de :

1° Demander des sanctions EXEMPLAIRES contre les tourmenteuses et tourmenteuses. De préférence financières.

2° Demander les mêmes sanctions TOUT AUSSI EXEMPLAIRES contre l’école Lisaa. Voire même aller jusqu’à la fermeture temporaire, voire définitive.

3° Prendre de véritables mesures contre le harcèlement scolaire. Là encore, de préférence financière.

Les auteures de cette pétition assurent les parents de Pheanith de leur soutien et se tiennent à leur disposition pour toute demande et toute explication.

Marie Hélène Lefèvre/Noëlle Birac.

 

 

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !