Mobilisons nous pour le chu de pointe à pitre pour qu il soit réhabilité rapidement

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


L’hay les roses, le 30 mars 2018

Monsieur le Président de la République

L’Elysée
55 Rue du Faubourg Saint-Honoré 75008 PARIS
Objet : Sauver le Centre Hospitalier Universitaire de Pointe-à-pitre
Monsieur le président,
Après une longue réflexion surla situation des Dommiens et Tomiens et plus
particulièrement de Guadeloupe, je tiens à vous faire part d’une situation très alarmante
constatée depuis mon séjour dans mon île en juillet dernier.
En effet, j’ai pu constater des dysfonctionnements sur les conditions d’accès aux soins de
mes compatriotes. Je vous relate un fait survenu lors de ce dernier séjour au cours duquel le
fils de mon amie a été piqué par une scolopendre. Face à la situation nous avons pu réagir et
soigner cet enfant grâce à notre entourage, qui nous a fortement déconseillé de nous
rendre au CHU pour se faire soigner car les moyens et les conditions étaient désastreux.
En novembre dernier, un incendie s’est déclaré au CHU de Pointe-à-Pitre. Cinq mois après
cette catastrophe la situation continue à se dégrader. Aujourd’hui, plusieurs décès sont à
déplorer, faute de moyens, de personnels soignants, de conditions de travail, service des
urgences sous tentes.
De nombreuses vidéos circulent en ce sens, et nous entendons des témoignages de patients
complètement désemparés, du personnel complètementsubmergé, des médecins qui
quittent l’établissement.
La dernière vidéo, diffusée sur Europe 1 a été la vidéo de trop, elle a évoqué en moi un
sentiment de tristesse et d’incompréhension totale. Ce sentiment est partagé par les
habitants des territoires d’outre-mer, les personnes vivant en Métropole, et biens d’autres
tous sensibles à cette terrible situation et outrés par cet abandon manifeste.
J’ai décidé de vousalarmer,car tout comme mes compatriotes, j’ai de la famille en
Guadeloupe. Je vis et travaille en métropole depuis 33 ans. Mon père âgé de 73 ans (avec
des problèmes de santé) peut être amené à se rendre dans ce CHU à tout moment, ceci est
un exemple parmi tant d’autres.
Comment une île comptant 500 000 habitants, entourée de nombreuses autres îles (Marie-
Galante, les Saintes, Saint-Martin et j’en passe) peut ne pas avoir une structure décente
fonctionnelle, aux normes, avec du matériel pour permettre au personnel de travailler
dans de bonnes conditions et aux patients d’avoir la garantie d’être pris en charge, d’être
soignés et de ne pas mourir ?
Comment des salariés exerçant un métier méritant doivent faire un choix de sauver une
vie plutôt qu’une autre par faute de moyens et/ou de conditions ?
 
Monsieur le Président la situation est totalement alarmante, dangereuse et inadmissible,
vous comme moi sommes conscients que cette situation a des conséquences néfastes pour
la Guadeloupe, des décès par manque de soins, du personnel hospitalier totalement
démotivé, et submergé, eux même sujet aux malaises après avoir réintégré une partie des
lieux « nettoyés ».
Après l’épisode des ouragans qui ont ravagés la Guadeloupe et ses îles proches, je ne pense
pas que les touristes choisiront cette destination (double peine), pour y aller mourir en cas
d’accident faute de moyens du corps médical.
Monsieur le président devons-nous avoir un sentiment d’abandon, de laissé pour compte,
voire de département de seconde zone alors que nous sommes un département à part
entière ?
A l’air 2018, ne devons nous pas être en marche pour un monde meilleur avec des
conditions de vie favorable pour tous et ici en l’occurrence, des soins comme ils peuvent être
prodigués en métropole.
En tant que citoyenne, votant depuis l’âge de 18 ans je vous adresse mes inquiétudes face à
la situation chaotique du CHU de Pointe-à-Pitre
33310 voix se sont élevés au second tour pour vous, en Guadeloupe, lors des dernières
élections présidentielle.
Je compte sur votre engagement envers l’outre-mer pour améliorer les choses.
 
Je vous adresse, Monsieur le Président, l’expression de ma considération distinguée.
 
Sabrina avec la contribution de :
Carole, Fabienne et Vanessa
Copie à :
contact@en-marche.fr
Mme la Ministre de la Santé – Mme Agnès BUZYN
14 avenue Duquesne
75007 Paris
 
Mme la Ministre de l’outre-mer – Mme Annick GIRARDIN (ministre@outre-mer.gouv.fr)
Hôtel de Montmorin
75007 Paris
 
M. le Maire de Pointe à Pitre – M. Jacques BANGOU (cabmaire@ville-pointeapitre.fr
Place des Martyrs-de-la-Liberté
BP470
97110 Pointe-à-Pitre



vanessa compte sur vous aujourd'hui

vanessa AKANDE a besoin de votre aide pour sa pétition “monsieur le president EMMANUEL MACRON : Mobilisons nous pour le chu de pointe à pitre pour qu il soit réhabilité rapidement”. Rejoignez vanessa et 60 signataires.