Télétravail + Ecole à la maison = NON MERCI !

Télétravail + Ecole à la maison = NON MERCI !

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Carine G a lancé cette pétition adressée à Monsieur le Premier Ministre et à

Pour un élargissement du droit  à l'activité partielle, aux indemnités journalières  et aux ASA même aux parents qui ont des postes télétravaillables !

De nouveau les écoles de notre pays ferment pour trois ou quatre semaines (minimum).

Inquiète pour l'avenir de nos enfants mais bien incapable de dire si la fermeture est justifiée sur le plan scientifique (ayant comme tout le monde entendu tout et son contraire sur la contagiosité des enfants), JE NE CONTESTE PAS ICI CETTE FERMETURE PROVISOIRE DES ÉCOLES.

Je réclame juste qu’en cas de classe/école fermée (ou enfant cas contact), le gouvernement élargisse clairement aux parents qui ont des postes télétravaillables, le droit à l'activité partielle indemnisée pour les salariés, aux indemnités journalières maladies dérogatoires pour les indépendants et aux autorisations spéciales d’absence pour les fonctionnaires car à ce jour, cela est officiellement réservé au cas où aucun des deux parents ne peut télétravailler. 

Voir https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A14290

Il y a bien  quelques discrets tweets officiels et de timides « confirmations de l’entourage du ministre », qui nous laissent entendre que certains avec l’accord de l’employeur pourront bénéficier d’indemnités, s’ils souhaitent s’occuper de leurs enfants au lieu de télétravailler.

Mais cela ne doit pas être seulement une possibilité d’en discuter avec son employeur " si cela n'est pas gérable avec les enfants à la maison", (car qui décide si c'est gérable ou non :  l'employé ou l'employeur ?), cela DOIT ÊTRE UN DROIT CLAIREMENT ÉTABLI COMME POUR LES AUTRES TRAVAILLEURS.

Comme beaucoup de parents qui avaient la « chance » d’avoir un poste télétravaillable, je ne suis toujours pas complètement « remise » de l’expérience du télétravail combiné à l’école à la maison du printemps 2020 : cette désagréable impression d’une journée de travail qui compte double, de devoir faire deux métiers à la fois, le sentiment de les faire mal, de finir par m’énerver pour pas grand-chose, le malaise en fin de journée, en me disant que je suis une mauvaise mère et que je n’ai pas trop assuré non plus sur le plan professionnel….

Le télétravail avec des enfants à la maison, c’est déjà très compliqué mais avec des enfants auxquels on doit faire l’école, ça devient vite l’enfer !

Sur les conseils de penseurs/penseuses bien intentionné.es mais dont on se demande tout de même s’ils/elles ont réellement vécu la fameuse expérience et/ou s’ils ne font pas partie du fameux club des «mamans calmes» ou «des papas cools», on essaye d’être «bienveillant avec soi-même» , mais force est de constater que l’usure psychologique s’installe très vite, que le moral en prend durablement un coup, que la famille en pâtit, et donc que les enfants trinquent !

NON, IL N'EST PAS ACCEPTABLE QU'UN PARENT QUI PEUT TELETRAVAILLER, SOIT CONFRONTE AU TRISTE CHOIX D'ASSUMER DES JOURNEES ALLANT JUSQU'A 15/16 HEURES DE TRAVAIL OU DE LAISSER SES ENFANTS "DECROCHER" DE L'ECOLE.

Tout en ayant conscience que les injustices économiques et sociales sont légions depuis le début de cette crise et que nombreux sont ceux que cette crise ruinent ou plongent dans la misère, tout à fait oubliés du « quoiqu’il en coûte », je vous invite aujourd’hui à lutter contre cette injustice-là.

Carine, mère de trois enfants et télétravailleuse

 

 

Pétition à signer

Adressée à :

Monsieur le Premier ministre,

Madame la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion

Madame la ministre de la Transformation et de la Fonction publiques

Monsieur le ministre de l’Economie et des Finances et de la Relance

Monsieur le ministre de la Solidarité et de la Santé

Monsieur le ministre de l’Education nationale

 

Monsieur le Premier ministre,
Mesdames et Messieurs les ministres,


Les différentes mesures décidées depuis un an dans le contexte de la crise sanitaire, notamment les fermetures des classes ou écoles durant de longues semaines, ont tout autant nui à l’éducation de nos enfants qu’éprouvé nos familles en épuisant les parents, qui ont pour beaucoup dû combiner télétravail et école à la maison.

De nouveau, les écoles sont fermées pour une semaine au minimum et durant la période de vacances scolaires. Les structures de garde d’enfants le seront vraisemblablement ou elles ouvriront avec des capacités réduites, alors que les solutions de garde relevant de la solidarité familiale, sont également moindres du fait de la vulnérabilité particulière des seniors face à l’épidémie.

Les travailleurs qui ont un poste permettant le télétravail sont, depuis la rentrée, exclus des dispositifs de soutien aux parents confrontés à la fermeture des écoles ou structures d’accueil.

Nous souhaitons que cette injustice contraignant de nombreux parents à faire des journées de travail doubles cesse au plus vite.

Il n’est pas acceptable qu’un parent ayant la possibilité de télétravailler , soit confronté au triste choix de s’épuiser physiquement et psychologiquement en assumant des journées allant jusqu’à 15 ou16 heures de travail ou de laisser ses enfants courir au décrochage scolaire.

Nous réclamons donc l’élargissement aux parents occupant des postes éligibles au télétravail de tous les dispositifs d’aide dans les situations de fermeture d’écoles, de classes ou de structure de garde des jeunes enfants, d’enfant cas contact, et ce pour tous les statuts : salariés, indépendants, professions libérales, micro-entrpreneurs, contractuels, fonctionnaires….Ces dispositions doivent relever d’un droit établi et non être réduites à de simples possibilités de discussions avec son employeur.

Espérant avoir retenu votre attention, veuillez recevoir, Monsieur le Premier ministre, Mesdames et Messieurs les ministres, nos salutations distinguées.

 

 

 

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !