SEVRAN : UN POLE UNIVERSITAIRE À MONTCELEUX, UNE QUESTION D'EGALITE

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Clémentine AUTAIN, députée de la Seine-Saint-Denis, Jean-François BACON, Miriam BENAMMOUR-TIRES, Brigitte BERNEX, Gilles BOITTE, élus du groupe pour un Sevran solidaire et citoyen, vous invitent à signer cette pétition appuyant l'exigence légitime d'un pôle universitaire sur les terrains de Montceleux :

L’ÉTAT DOIT INVESTIR À SEVRAN EN FAVEUR DE L'ÉGALITÉ.
NOUS VOULONS UN PÔLE UNIVERSITAIRE SUR LES TERRAINS DE MONTCELEUX !

Dans le nord-est de la Seine-Saint-Denis, le manque de formation est criant. Il y a 5 fois moins d'universités en banlieue qu'à Paris et lors de chaque rentrée, des milliers de jeunes n'ont pas de place a la fac. Parcoursup et l'abandon du caractère national du Bac aggravent cette inégalité territoriale insupportable tout comme les inégalités sociales que vivent les jeunes dans leurs souhaits d'études.

Notre territoire est le plus jeune de toute l'Île-de-France : 30% de ses habitants ont moins de 20 ans. Ces jeunes ont le droit d'étudier dans les filières d'avenir et de bénéficier d'une véritable offre universitaire. Ils ont le droit de pouvoir étudier, réussir et accéder à des filières qualifiantes. Ils ont le droit de côtoyer des jeunes venus d'autres territoires pour étudier à Sevran.

Tous les parents sont soucieux de la réussite de leurs enfants. C'est par les savoirs et la culture que l'on devient citoyenne, citoyen, que l'on s'émancipe. C'est aussi un atout décisif pour trouver un travail décent et pouvoir évoluer au cours de sa vie professionnelle.

La formation de la jeunesse n'est pas un coût, c'est un investissement sur l'avenir. Il faut démocratiser l'enseignement supérieur et faire confiance aux jeunes de banlieue.

Nous voulons un pôle universitaire sur les terrains de Montceleux !

 



Gilles compte sur vous aujourd'hui

Gilles BOITTE a besoin de votre aide pour sa pétition “Monsieur le Premier Ministre: SEVRAN : UN POLE UNIVERSITAIRE À MONTCELEUX, UNE QUESTION D'EGALITE”. Rejoignez Gilles et 315 signataires.