Monsieur le Président: où sont vos promesses sur le respect des droits humains?

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


 

 Monsieur le Président,

Lors de votre débat contre Madame Le Pen, Monsieur Macron, le 3 Mai 2017, vous vous êtes érigés en gardien de l’âme de la France en tant que républicain , démocrate et futur garant des droits de l'homme, ce que la fonction de Président de la République commande, d’ailleurs.

Quelques mois après votre élection ,où en êtes-vous vis-à-vis de tous ceux qui ont voté pour vous et qui vous ont fait élire?

Quelle image donnez-vous de la France?

Vous  recevez  à l’Elysée  Monsieur Netanyahu, dont  le gouvernement a placé en détention Salah Hamouri, citoyen français, de manière arbitraire et en complète violation de tous les traités et législations internationales, alors que notre gouvernement en a demandé la libération du bout des lèvres...entre les petits fours et les ronds de jambes…

Vous semblez confondre réunion diplomatique et dîner d’affaire. Il est vrai qu’on a mis le Quai d’Orsay au service de Bercy,  sous une précédente gouvernance.

Vous faites donc en sorte de ne jamais aborder de sujets qui ont fait pourtant la grandeur de la France, quand De Villepin s’adressait à l’ONU en 2003, et quand de Gaulle s’opposait aux blocs américains et soviétiques à Yalta...

Il est vrai que vous continuez à porter la guerre dans nombre de pays sous prétexte de défendre notre démocratie. Soit.

Seraient-ce plus des guerres économiques que des guerres de libération?

Cela induit des déplacements de personnes qui se réfugient, chez nous, en Europe, en France.

Ces demandeurs d’asile, ces hommes, femmes, enfants, vieillards qui arrivent chez nous, se retrouvent à la rue, dans le froid, alors que nous portons la guerre dans leur pays.

Or, au lieu de chercher des solutions diplomatiques par tous les moyens, de ce fait , notre pays, la France, se retrouve en situation de puissance militaire et néocoloniale, au lieu de se placer comme arbitre des droits humains.

Le rayonnement de la France, Monsieur le Président, est bien terni et ne leurre plus que ceux qui tirent bénéfice de la misère qui devient la source principale de matière première que vous et vos alliés exportez, quand ce ne sont pas les armes vendues par notre pays qui alimentent des conflits armés sanglants comme au Yemen.

 Quelle action voulez-vous vraiment mener, Monsieur le Président, à l’International et en France?

Il y a peu, une agression présumée contre un enfant qui portait une kippa a attiré votre attention. Vous l’avez, à juste titre dénoncée, et le principe de cette position en faveur des Droits de l’Homme, est tout à votre honneur.

Pourtant, le gouvernement que vous avez nommé, avec le Premier Ministre, est en train de préparer une future loi d’asile et d’immigration, dénoncée par les associations comme faisant la part belle à une “logique de tri”,qui entérine des délais de rétention dans les centres plus longs, des délais de jugement plus longs, avec un délai pour une demande d’asile bien plus court...semble-t-il….

Notre pays est régulièrement rappelé à l’ordre par les instances Européennes des Droits de l’Homme alors que vous êtes si sourcilleux sur les recommandations budgétaires de ces mêmes instances, pourtant, notre gouvernement fait la sourde oreille pour ce qui concerne les droits humains…deux poids deux mesures qui font que nos concitoyens haïssent de plus en plus cette entité Europe fantasmée dont nos gouvernants se servent comme d’un tapis, non content de vous essuyer les pieds dessus, vous l’utilisez comme une cachette bien pratique  en enfouissant vos actes dessous pour ne pas en porter la responsabilité.


Mais vous, Monsieur Macron, vous qui avez promis que nous devions sortir sous votre présidence de l'État d’Urgence permanent, l’avez carrément inscrit en droit commun dans votre loi antiterroriste de novembre 2017,que pensez-vous  de nos libertés publiques bafouées maintenant, au mépris de votre promesse?

Mais vous, Monsieur le Président, vous ne semblez pas vous émouvoir qu'une personne comme Donald Trump ,qui saccage les efforts mondiaux de lutte contre le réchauffement climatique, sacrifiée aux intérêts économiques américains,  vous considère comme  “génial” .

Monsieur Macron,  vous ne vous émouvez pas non plus de la pauvreté qui gangrène toute notre société puisque vous laissez une espèce de libéralisme sauvage se propager partout en France en mettant à mal tous les principes du Conseil National de la Résistance, issu de la Deuxième Guerre Mondiale, socle pourtant de notre Démocratie.


Mais vous, Monsieur le Président, vous laissez le gouvernement  subventionner les plus forts.

Vos ministres, qui soutiennent  le secteur privé et  rationnent le secteur public en exigeant des preuves de solvabilité et de rentabilité  dans les hôpitaux par exemple ,et les systèmes de soin en général, comme dans les EPAHD….

Votre  gouvernement qui laisse les sociétés d’autoroute se gaver par des augmentations incontrôlées...

Ce gouvernement  fait peser plus d’austérité sur  notre enseignement public qui n’en peut plus, tout comme nombre de ces fonctionnaires de notre service public à bout de souffle qu’on presse maintenant d’abandonner le service de L’État pour des logiques mercantiles.

On crée ainsi une société à deux vitesses, où celui qui n’a besoin de rien en reçoit toujours plus, comme en est preuve encore une fois l’abandon de l’ISF, la baisse des allocations logements et l’augmentation de la CSG…et où celui qui manque de tout finit réellement par devenir  un de ces “riens” dont vous nous parliez avec morgue cet été.

Monsieur Macron ,où sont vos engagements vis-à-vis des droits de l'homme et du citoyen, où est votre respect de ceux qui ont voté pour vous par défaut contre l'idéal de l'extrême droite ?

Vous semblez oublier que vous êtes plus que le chef d’un lobby politique, en tant que Président.

Monsieur Mitterrand disait:

“Je suis le Président de tous les Français”

Vous êtes aussi le président de Monsieur  Gattaz, certes, et celui de votre mouvement.

Vous êtes aussi celui de Salah Hamouri,  de celui qui est au RSA, de celui qui est un opposant de la politique de votre gouvernement.

Vous êtes notre président, Monsieur Macron et vous avez le devoir de faire respecter notre Constitution en tant que président de tous les Français, sans exception et qu’ils aient accès à un logement décent, puissent vivre correctement et votre responsabilité  porte aussi vis à vis de tous ceux qui sont sur notre territoire, dans la mesure où notre Constitution stipule que

“Tous les hommes naissent libres et égaux, en dignité et en droit”

comme le  Préambule de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948 le rappelle:

“Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables constitue le fondement de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde.

Considérant que la méconnaissance et le mépris des droits de l'homme ont conduit à des actes de barbarie qui révoltent la conscience de l'humanité et que l'avènement d'un monde où les êtres humains seront libres de parler et de croire, libérés de la terreur et de la misère, a été proclamé comme la plus haute aspiration de l'homme.”


Vous êtes tenus de par votre fonction, de par votre engagement , de par votre élection, d’être le garant des droits humains, des droits de tout homme à sa dignité.

Ce jour du 10 Février, nous ne voyons rien de tout ça dans votre action et nous tenons à vous rappeler qu’en tant que citoyens, vous être tributaires de notre opinion, de nos demandes et de nos droits, Monsieur le Président.

Ce jour , nous vous interpellons au sujet de vos manquements aux droits fondamentaux que la France s’est engagé à fournir à tout homme, femme, enfant, vieillard, et dont les réfugiés, qui s’entassent dans  le froid de nos villes, ont droit également,  mais qui deviennent le symbole vivant du bafouement des droits humains car pour eux, votre gouvernement semble y renoncer.


On ne juge une société que par le traitement qu’elle offre aux plus faibles.

Où est votre humanité, Monsieur Macron? Montrez.nous qu’elle existe au delà des discours et qu’elle se traduit par des actes.

Monsieur le Président, respectez le contrat que vous avez passé avec le peuple français le jour de votre prise de fonction à l’Élysée, respectez votre mandat et respectez cette France que vous êtes sensé incarner, cette France qui s’enorgueillit encore malgré tout d’être la patrie des Droits de l’Homme.

Les Comités Citoyens Génération.s:

 Réfugiés, Droits de l'Homme et Palestine, Écologie Humaniste Citoyenne, Santé et Travail, Solidarités, Science et Éthique, Revenu Universel, Droits de l'Enfant, Perturbateurs Endocriniens

Charleville-Mézières (08), Toulouse Capitole (31000)

Collectifs:

Génération.s pour un avenir désirable Occitanie, Réseau Semeurs Citoyens

 

 



Génération.s Réfugiés, Droits de l'Homme et Palestine compte sur vous aujourd'hui

Génération.s Réfugiés, Droits de l'Homme et Palestine a besoin de votre aide pour sa pétition “Monsieur Le Président : où sont vos engagements et promesses sur le respect des droits de l'Homme ??”. Rejoignez Génération.s Réfugiés, Droits de l'Homme et Palestine et 345 signataires.