NON A L’EXTENSION DE LA CARRIÈRE DE QUARTZ IMERYS SUR LES VERGERS A GRAINES DE L’ÉTAT !

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


MONSIEUR LE PRÉSIDENT, NOUS VOUS DEMANDONS D’ABANDONNER DÉFINITIVEMENT LE PROJET DE CESSION DES VERGERS A GRAINES DE L’ÉTAT SUR LA COMMUNE DE LAVERCANTIÈRE (LOT) AU PROFIT DES INTÉRÊTS PRIVÉS DE LA MULTINATIONALE IMERYS.

La commune de Lavercantière vient de déposer son nouveau PLU (Plan Local d'Urbanisme) et son Conseil Municipal a décidé de protéger le massif forestier du Frau dans la continuité des ENS et ZNIEFF déjà existants, en accord avec le Trames Vertes préconisées par l’État*.

Un décret passé en toute discrétion le 29 décembre 2017 entend accorder au Préfet du Lot un pouvoir expérimental de déréglementation², dangereux pour la vie démocratique de nos territoires. En effet, le risque que la concertation citoyenne disparaisse au profit de passages en force de l’État sur certains dossiers déterminants est réel.

Nos départements ruraux doivent-ils être des laboratoires pour de nouvelles mesures bureaucratiques de dérèglementation, des cobayes sur lesquels l’État teste de nouvelles mesures autoritaires avant de les étendre à l’ensemble du territoire national ?

Notre association l'APSMB, les élus municipaux, départementaux et nationaux veulent préserver le Frau et les Vergers à Graines Forestiers de l’État, pas seulement pour des raisons écologiques, ni par caprice de village gaulois récalcitrant, mais parce que c'est :

- Un enjeu économique :

  1. Les grands Vergers à Graines Forestiers représentent des décennies d'investissements publics (C’est l’argent de tous les contribuables français qui a été utilisé pour un projet durable et cohérent) qui vont être transformés en profits privés pour une multinationale.
  2.  Extraire du quartz en France aujourd’hui n’a aucun sens économique puisque la Chine inonde le marché de sa production, de fait, l’offre est actuellement deux fois supérieure à la demande mondiale.

- Un enjeu démocratique :

Sous couvert d’une prétendue croissance économique, nous ne pouvons pas laisser à l’État le droit de privilégier les industriels au détriment de la démocratie !

 L’État n’a pas d’autre sens que de servir ceux qu’il représente : La volonté générale du peuple s’exprime par sa voix comme par celles de tous les élus, locaux et nationaux. Les communes prennent des décisions qui doivent être respectées par l’État aussi longtemps qu’elles sont conformes à la volonté des citoyens et aux principes de la démocratie. La moindre chose que l'on puisse attendre de nos représentants est le Respect.

Un État qui permet à son administration de déroger légalement à ses propres lois perd de fait toute légitimité. Les citoyens ont alors le droit - mieux, le devoir  - de DÉSOBÉIR, de refuser de se soumettre et D’ENTRER en RÉSISTANCE.

C’EST UNE NOUVELLE ZONE A DÉFENDRE EN RAISON DE SON PATRIMOINE BIOLOGIQUE ET SCIENTIFIQUE INESTIMABLE !

Plus d’infos : www.lefrau.fr

* Décret n° 2017-1845 du 29 décembre 2017 relatif à l'expérimentation territoriale d'un droit de dérogation reconnu au préfet du LOT https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2017/12/29/INTA1731553D/jo/texte

² + d’infos : http://www.lefrau.fr/docs/doc.18.01.html



Richard compte sur vous aujourd'hui

Richard TRUCHOT a besoin de votre aide pour sa pétition “MONSIEUR LE PRÉSIDENT: NON A L’EXTENSION DE LA CARRIÈRE DE QUARTZ IMERYS SUR LES VERGERS A GRAINES DE L’ÉTAT !”. Rejoignez Richard et 2 011 signataires.