Défendons la mission mobilité durable de Saint Etienne Métropole (ALEC 42 mobilité)

Défendons la mission mobilité durable de Saint Etienne Métropole (ALEC 42 mobilité)

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Nicolas PATUREAU a lancé cette pétition adressée à Monsieur le Président de Saint Etienne Metropole

Depuis ce dimanche 2 décembre 2018, les travaux de la COP 24 commencent en Pologne et ce sera l’occasion de faire le point sur les engagements de la France, pris notamment à l’occasion de la COP 21 à Paris.

Notre territoire métropolitain a des résultats très décevants, notamment sur les questions de mobilité. Notre métropole est en peloton de queue par rapport aux autres, avec un report modal à la hausse vers la voiture, alors que les autres territoires connaissent des reports modaux plus favorables aux modes alternatifs à la voiture individuelle (vélo, marche à pied, TC …).

Ces mauvais résultats nécessitent une action d’autant plus volontariste de la part des décideurs de Saint Étienne Métropole. Or nous apprenons que la « mission mobilité durable de l'ALEC 42 » (avec une salariée pour le PNR du Pilat et une salariée pour les communes de SEM) risque de s’interrompre en avril 2019, faute de financement prochain (arrêt du financement FEDER).


Nous ne pouvons pas nous résigner à constater cette disparition prévisible de cette mission mobilité. Après le récent rapport du GIEC, l’heure est au changement de braquet et à une mobilisation supérieure sur ces questions du climat : Dans notre territoire métropolitain très exposé à l’étalement urbain, il est plus qu’urgent de mettre en œuvre des actions correctrices à cet étalement urbain mais aussi des politiques ambitieuses pour promouvoir le vélo et la marche à pied, pour impulser encore l’installation de nouvelles stations d’autopartage, pour stimuler des PDIE ( plans de déplacement inter-entreprises), pour accompagner les élus des communes dans la mise en place d’aménagements urbains allant vers les zones 30, les zones de rencontre, les pédibus, … . Une action très volontariste doit également être pensée pour accompagner les citoyens dans leurs modifications de comportements quotidiens en matière de mobilité avec animations dans les écoles, les centres sociaux, les conseils de quartiers …


En cette période de COP 24, nous souhaitons que vous mobilisiez vos services métropolitains pour trouver des financements externes (appels à projets, subventions, …) et que la Métropole engage aussi sur ses fonds propres, des moyens budgétaires pour permettre au moins la survie d’ALEC 42 dans le format actuel, voire pour lui permettre de se développer (des agglomérations comme Chambéry ont une agence de mobilité avec des effectifs supérieurs à 2 agents !).

Nous souhaitons aussi voir avec les élus comment construire ensemble des politiques de mobilité alternative qui puissent aussi s’appuyer sur la mobilisation collective des citoyens.

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !