Non aux portillons, pour un métro ouvert et humain à Rennes !

Reasons for signing

See why other supporters are signing, why this petition is important to them, and share your reason for signing (this will mean a lot to the starter of the petition).

Thanks for adding your voice.

marie DE BRESSY
5 years ago
utilisatrice de vélo la mise en place d'un portillon n'aide pas à la multimodalité

Thanks for adding your voice.

cyril COSSON
5 years ago
parce que inadmissible....

Thanks for adding your voice.

Riowen YVET
5 years ago
Contre une forme de contrôle symbolique et inutile ! Pour que notre métro reste accessible à tous, ouvert et humain. Se poser la question des tarifs réduits pour certaines populations serait peut-être plus urgent

Thanks for adding your voice.

Steeve REHEL
5 years ago
- La fraude existe encore avec ou sans les portillon. Une politique incitative tarifaire serait plus censé.
- D'autant qu'il est crucial d'exhorter l'usage des transports en commun pour contre le réchauffement climatique et la pollution.
- Sans oublier les pers. à mobilité réduites, qu'on oublie tjrs mais qui mérite d'avoir un accès le plus pratique et inclusif possible.
Et puis tiens : Je suis usager, je paie mes titres de transports à Rennes, et je préfère nettement que mon argent finance quelques fraudeurs et des contrôleurs humains, plutôt que les industriels qui gèrent ces contrats (à l’achat comme l’entretien/remplacement).

Thanks for adding your voice.

Maelenn Goasampis
5 years ago
Je suis handicapé et pauvre et que j'aimerais avoir le droit de vivre de manière normale.

Thanks for adding your voice.

simon HEMERY
5 years ago
taifs exorbitants, donc prohibitifs

Thanks for adding your voice.

thomas renoux
5 years ago
A Paris le coût de la gestion des billets, l'entretien du matériel lié à la délivrance de billets et l'embauche des guichetiers et de contrôleurs supplémentaire représente 25% du prix des transports en communs. 75% étant financé par la région : le contribuable. Cette mesure n'est pas rentable mais permet de bloquer l'accès aux personnes les plus pauvres, de créer un climat de fraude, des tensions et des violences liées à la pression financière. Les usagers sont stressés et ne demandent qu'à aller le plus vite possible étant donné du prix du billet, nous les comprenons. L'argument que donne la RATP et les élus c'est que si la totalité du réseau est géré de manière public, la rénovation, les services proposés et la recherche de l'extention de nouvelles lignes ne seraient plus assurés aussi efficacement. Voyez-vous une cohérence dans celui-ci? Je vois surtout une mauvaise volontée et un paradigme à l'argent obsolète qui contribut à la peur, à la stigmatisation des pauvres, accusé de ne pas gagné assez pour habiter proche de leur lieu de travail. Prendre le métro ne sera plus aussi silencieux et zen qu'auraparavant, bienvenu dans l'ère du bruit des tourniquets et des portique. Bienvenu dans une ère de portique où pour habiter chez soit est un coffre fort, comment repousser sans cesse le problème plus loin. Dans un monde d'experts où l'on ne regarde pas plus loin que le bout de son nez.

Thanks for adding your voice.

thomas renoux
5 years ago
A Paris le coût de la gestion des billets, l'entretien du matériel lié à la délivrance de billets et l'embauche des guichetiers et de contrôleurs supplémentaire représente 25% du prix des transports en communs. 75% étant financé par la région : le contribuable. Cette mesure n'est pas rentable mais permet de bloquer l'accès aux personnes les plus pauvres, de créer un climat de fraude, des tensions et des violences liées à la pression financière. Les usagers sont stressés et ne demandent qu'à aller le plus vite possible étant donné du prix du billet, nous les comprenons. L'argument que donne la RATP et les élus c'est que si la totalité du réseau est géré de manière public, la rénovation, les services proposés et la recherche de l'extension de nouvelles lignes ne seraient plus assurés aussi efficacement. Voyez-vous une cohérence dans celui-ci? Je vois surtout une mauvaise volonté et un paradigme à l'argent obsolète qui contribue à la peur, à la stigmatisation des pauvres, accusé de ne pas gagner assez pour habiter proche de leur lieu de travail. Prendre le métro ne sera plus aussi silencieux et zen qu'auparavant, bienvenu dans l'ère du bruit des tourniquets et des portiques. Bienvenu dans une ère de portique où pour habiter chez soi est un coffre-fort, comment repousser sans cesse le problème plus loin. Dans un monde d'experts où l'on ne regarde pas plus loin que le bout de son nez.

Thanks for adding your voice.

Marion PELTIER
5 years ago
1. Je me déplace avec ma poussette
2. Perte de temps aux heures d'affluence
3.1. Si c'est toujours en panne comme les ascenseurs et les escalators, je vois pas l'intêret
3.2 Quand je vois le temps que vous mettez à intervenir en cas de panne, pourquoi se rajouter du travail supplémentaire alors que vous gérer déjà très mal celui existant déjà ???
4.1 Cela va couter cher à installer
4.2Cela va être sujet aux dégradations et les réparations vont venir alourdir ENCORE le prix de nos titres de transport

Thanks for adding your voice.

fred PAILLARD
6 years ago
je ne souhaite pas que mon argent soit utilisé à des fins de controle