LIBERTE POUR LES PRODUCTEURS DE LAIT

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


                LIBERTÉ POUR LES PRODUCTEURS DE LAIT

                                  DE CHOISIR LEUR LAITERIE

La relation qui lie les producteurs de lait à leur unique acheteur, collecteur et transformateur de lait, communément appelé « laiterie », est devenue absolument inacceptable.

    Jusqu’en 1998-2000, un producteur de lait mécontent de sa relation avec sa laiterie, prenait contact avec une laiterie concurrente et, dans les semaines suivantes, c’est cette nouvelle entreprise qui venait collecter et acheter son lait.

 Depuis 2000-2002, un producteur peut tenter de faire la même démarche, aucune nouvelle laiterie n’accepte de venir collecter son lait, qu’elle vienne déjà, ou pas, collecter du lait chez d’autres producteurs voisins.

 On pourrait croire qu’il existe un pacte puissant qui lie les laiteries entre elles pour protéger la ressource en lait pour chacune d’elles.

 Le producteur de lait n’a plus aucune possibilité de faire jouer la concurrence !!!

 Notez bien que cette situation est bien antérieure à la fin des quotas laitiers et à la mise en place des contrats entre producteurs de lait et transformateurs.

 Le producteur de lait a des investissements très spécifiques, difficilement convertibles à un autre usage; il s’est lourdement endetté pour la mise aux normes de ces outils ; sa laiterie est donc assurée qu’il continuera de produire du lait et elle sait que cette production ne peut pas aller ailleurs que chez elle.

 La laiterie n’a donc aucune bonne raison de payer ce lait plus cher que le minimum nécessaire à la poursuite de l’activité du producteur !!!

 Par le prix et par la gestion des références individuelles, le producteur est pieds et poings liés à sa laiterie ; comme au moyen-âge le métayer à son seigneur !

 Monsieur le Président, le fil conducteur de notre économie n’est-il pas le « libéralisme » ?

 Il faut, dans les plus brefs délais, dénoncer ce pacte et redonner la liberté aux producteurs de lait de choisir leur principal acheteur et d’en changer quand la relation ne leur convient plus, comme c’était le cas il y a une quinzaine d’années.

 Les citoyens et producteurs indignés



Gérard compte sur vous aujourd'hui

Gérard MILLET a besoin de votre aide pour sa pétition “Monsieur le Président de la République: LIBERTE POUR LES PRODUCTEURS DE LAIT”. Rejoignez Gérard et 20 signataires.