Pour que les victimes de violences conjugales ne soient plus séparées de leurs enfants

Je signe parce que je suis concernée et que je me bats aujourd'hui pour ne pas que cela arrive.

Blandine NGUYEN, Nancy, France
6 months ago
Shared on Facebook
Tweet