Pour que les victimes de violences conjugales ne soient plus séparées de leurs enfants

Mes enfants vivent un enfer depuis qu'ils m'ont été arrachés pour cause de violences conjugales.

Angélique OTTO, Gâvres, France
9 months ago
Shared on Facebook
Tweet