Pour la défense du patrimoine culturel et historique français à propos du Lycée Colbert

Pour la défense du patrimoine culturel et historique français à propos du Lycée Colbert

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
claudette SOMA a lancé cette pétition adressée à Monsieur le Président de la Région Grand Est, Monsieur le Maire de Thionville

Monsieur le Président de la Région Grand Est, Monsieur le Maire de Thionville, les chefs d’établissement et les élèves des Lycées Colbert et Sophie Germain.

Je suis une vieille dame de près de 80 ans. Mon grand âge m’a apporté un minimum de sagesse, d’objectivité, de bon sens et d’esprit critique. Je me veux indépendante de tout parti politique et plus particulièrement du R.N.

Le Lycée Colbert a été créé le 3 juillet 1969. Dès le départ, il comprenait dans ses murs une section d’apprentissage qui allait se développer et devenir le Lycée Sophie Germain fondé en 1983.

En conséquence, le changement de nom lié à la fusion des deux établissements semble saugrenu. On aurait pu revenir à l’appellation initiale dans la mesure où ce nom s’inscrit depuis 50 ans dans le vécu des Thionvillois et des Lorrains.

Toutefois, l’attribution d’un nouveau nom peut se comprendre et s’accepter dans la mesure où il place les deux établissements sur un pied d’égalité.

Cependant il est navrant que des personnes aux fonctions temporaires, aussi bien à l’échelon local que régional, aient choisi un nom qui se veut sans doute original et dans l’air du temps mais qui révèle une certaine inculture et un manque de respect à l’égard des Français et plus particulièrement des Thionvillois.

Il ne vous est pas venu à l’esprit que l’Histoire de France n’a rien à voir avec celles des Etats-Unis. Notre Histoire se compte en millénaires, celle des Etats-Unis s’étend au maximum sur 4 siècles pendant lesquels le problème Noir a eu une grande importance. Rosa Parks y est célèbre pour ne pas avoir cédé sa place le 1er décembre 1955 dans un bus de la ville de Montgomery aux Etats-Unis. Elle a ensuite lutté contre le racisme. On ne peut qu’approuver son action.

La Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen et notre devise « Liberté, Egalité, Fraternité » proclament et défendent l’Egalité entre tous les êtres humains, pas seulement les Noirs. Elles sont bien antérieures au coup d’éclat de Rosa Parks. Elles nous sont enviées par les peuples opprimés du monde entier.

Nous avons le bonheur d’habiter un beau pays au passé chargé d’Histoire. A toutes les époques des femmes et des hommes s’y sont illustrés.

Ballotés entre la France et l’Allemagne en raison de leur situation frontalière, les Thionvillois ont jusqu’à présent donné à leurs établissements scolaires publics des noms du patrimoine historique national auquel ils sont fortement attachés (Sophie Germain, Colbert, Charlemagne Victor Hugo, Poincaré, Hélène Boucher…) ou local (La Milliaire, La Briquerie).

Pourquoi soudain choisir une Américaine inconnue de la plupart des Français ? Ne craignez-vous pas que le nom de Rosa Parks soit confondu avec celui de Luna Park, plus connu des Français mais qui ne fait pas très sérieux pour un établissement scolaire ?

Cette modification, effectuée dans la plus grande discrétion, place les Lorrains et les Thionvillois devant le fait accompli.

Il serait souhaitable que dans un complexe scolaire de France, s’adressant en majorité à de jeunes Français, il soit choisi, avec sérieux et discernement, le nom d’un de nos personnages illustres.

J’ai lu que 3 noms féminins étaient en lice parmi lesquels celui de la Française Simone Veil entrée tout récemment au Panthéon en raison de son parcours exceptionnel. Pourquoi n’a-t-on pas choisi cette rescapée du génocide juif qui a fait 6 millions de morts en quelques années ?

Il est scandaleux que, pour contrer le R.N. et sous la pression plus ou moins consciente des dernières manifestations (où s’est exprimé un racisme anti-Français et anti Blanc organisé par la famille Traoré), soit rendue publique à la hâte et sous le coup de l’émotion, une décision que beaucoup de Français désapprouvent. Que vous le vouliez ou non, ce choix final publié à cette date précise de juin 2020 cautionne ces excès inadmissibles vus à la télévision.

Il aurait été plus sage de réétudier la question ultérieurement, avec discernement et objectivité, et surtout dans un climat plus serein.

Pour finir, le dernier discours du Président de la République nous enjoint à préserver notre patrimoine culturel et historique.

Est-ce trop demander aux décideurs du moment, à l’heure où on nous encourage à visiter la France et à acheter des produits français ?

J’exprime ici le point de vue et la requête d’un certain nombre de Thionvillois et de Lorrains responsables n’ayant absolument aucun lien ni aucune affinité avec le R.N., contrairement à l’information mensongère largement publiée par les media pour justifier votre choix extravagant.

Madame Claudette SOMA, professeur retraité d’histoire-géographie ayant enseigné pendant 29 ans dans un Lycée de Thionville

 

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !