Réouverture immédiate des marchés d'Arles !

Réouverture immédiate des marchés d'Arles !

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Superlocal ARLES a lancé cette pétition adressée à Monsieur le Préfet et Monsieur le Maire d'Arles

    La période que nous traversons impose la plus grande rigueur sanitaire pour endiguer la pandémie de CORONAVIRUS. Cependant, nourrir les populations est un impératif tout aussi essentiel et incontournable. Dans ce contexte particulier, il convient de veiller à soutenir toutes les sources d'approvisionnement, et notamment les filières locales et l'économie circulaire, qui entretiennent la résilience du territoire face à cette crise. La fermeture des marchés de plein air à Arles nous apparaît comme contraire à cette logique. Nous ne comprenons pas la raison qui pousse les autorités locales à priver les citoyens d'une source d'approvisionnement de qualité, pour les inciter à aller faire leur courses dans des endroits confinés tels que les supermarchés. Dans ce cadre, pour soutenir les agriculteurs locaux, pour permettre à tous de faire des achats dans des endroits autres que les lieux confinés de grande consommation, nous vous demandons, Messieurs le Préfet et Monsieur le Maire, la réouverture contrôlée des marchés de plein air sur le territoire de Arles.

Monsieur le Préfet, vous appuyant sur le Décret n° 2020-293 du 23 mars 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire, vous avez décidé d'interdire le marché hebdomadaire de Arles. Mais, dans son article 8, le même décret stipule :  III. - La tenue des marchés, couverts ou non et quel qu'en soit l'objet, est interdite. Toutefois, le représentant de l’État dans le département peut, après avis du maire, accorder une autorisation d'ouverture des marchés alimentaires qui répondent à un besoin d'approvisionnement de la population si les conditions de leur organisation ainsi que les contrôles mis en place sont propres à garantir le respect des dispositions de l'article 1er et de l'article 7.  
Dans son allocution télévisée du 23 mars dernier,  Monsieur Édouard Philippe, premier ministre, a été très clair : les « marchés de plein air » ne sont pas interdits, leur principe n'est pas systématiquement remis en cause. Les préfets sont invités à prendre l’avis de maires et à décider de leur sort en appréciant la situation « au cas par cas » . C’est à dire en veillant à la fois à faire strictement respecter les règles édictée par l’État en réponse à la pandémie, mais à considérer également l’impératif de soutien au monde agricole – et à veiller notamment à la protection des petits producteurs qui sur tous nos territoires « ont vocation à nourrir la population » a souligné avec force le premier ministre.

Il apparaît que les deux marchés hebdomadaires d'Arles répondent largement à un besoin d'approvisionnement de la population dans la mesure où la municipalité a, par son action passée, contribué à vider le centre ville de ses commerces de proximité... Une telle interdiction obligerait les habitants à prendre la voiture ou le bus pour aller s'approvisionner en nourriture dans des milieux confinés tels que les supermarchés ou les grands primeurs en périphérie de la ville. Nous imaginons que les gens qui savent être disciplinés dans l'enceinte d'un supermarché ne le seront pas moins au marché extérieur, où les potentialités d'être atteints par le virus sont bien moindres. Par la présente mesure, la ville fait peser un peu plus sur les épaules des producteurs locaux le poids de cette crise, alors même que les mesures financières annoncées par le gouvernement visent largement à aider les grandes enseignes plutôt que les travailleurs non salariés des petites entreprises.

Aussi par cette pétition, Messieurs le Préfet et Monsieur le Maire, nous vous invitons à reconsidérer sereinement la décision que vous avez prise, nous n'en doutons pas, avec pour principal souci de protéger les populations. Nous vous prions instamment :
    
1) de rétablir les marchés d’Arles, en prenant des mesures fermes afin que les conditions nécessaires de sécurité pour notre santé publique soient assurées.

2) si vous jugiez ce retour en arrière impossible, d'accepter l'idée (que nous soutenons) d’instituer en remplacement de ces traditionnels « grand marchés » des samedi et mercredi, des micro-marchés « de proximité » dans tous les quartiers et les hameaux.. (ainsi qu'il en existait autrefois).

Photo de Kahala - CC BY-NC 2.0

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !