MORT ANNONCÉE DE NOS PETITS COMMERCES EN MILIEU RURAL

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Sauclières, petit village du Sud Aveyron, comptant environ 170 habitants sur la totalité de la commune, se trouve à proximité de la route nationale 999. Il faut quitter celle-ci pour arriver au cœur du bourg.

 Le commerce et l’artisanat sont les activités qui créent du dynamisme au point de vue local, pérennisant quelques emplois et permettant l’installation de jeunes ménages.

 Je suis moi-même propriétaire du bar restaurant, établissement resté fermé pendant trois ans suite à une liquidation judiciaire.

 J’ai ré ouvert ce lieu il y a bientôt cinq ans, je fonctionne toute l’année, bien que l’activité soit forcement saisonnière ; mais cet endroit reste un lieu de rencontre et de vie pour le village, notamment l’hiver où 90 % des restaurants alentour sont fermés.

 Récemment, j’ai été contacté par le Parc des Grands Causses concernant la Loi interdisant la publicité, et la mise en place d’une Signalisation d’Information Locale, la SIL, visant à harmoniser la signalétique.

 Lorsque j’ai débuté, j’ai installé des panneaux en bord de route, pour diriger les clients vers mon commerce ; ceux-ci  représentaient un investissement indispensable et conséquent de 800 € environ ; cependant, 80 % de ma clientèle de passage m’assure qu’ils sont arrivés jusqu’aux portes de mon restaurant grâce à la signalétique.

 De plus, le village de Sauclières possède 3 panneaux (bar restaurant – épicerie – librairie) à chaque entrée, et je ne vois pas en quoi ceux-ci dénaturent le paysage !!!

 Aujourd’hui, l’Etat m’oblige à enlever ces panneaux (en parfait état) pour les remplacer par des panneaux normalisés !!!

 Je suis absolument contre le fait d’obéir à cette nouvelle contrainte pour plusieurs raisons :

-          les panneaux normalisés ne seront pas suffisamment lisibles et n’auront pas le même impact sur une route où les véhicules roulent à 80 km/h.

-          mes panneaux actuels sont en très bon état, je dois les JETER !!! J’ai pu savoir que c’est une association de protection du paysage (dont le Parc des Grands Causse n’a pu me donner les coordonnées, malgré mes demandes !) qui est à l’origine de cette normalisation ! Je pense pouvoir dire qu’une telle association va dans le sens de la protection de la planète ! N’est-ce pas contradictoire avec le fait de jeter ?

-          ma petite entreprise ne peut tout simplement pas assurer une telle dépense supplémentaire !

-          chaque panneaux normalisé me coûterait 150 €, somme qui correspond à 25 % du coût total, le reste étant pris en charge pour les collectivités locales ! Voilà à quoi est dépensé l’argent public, notre argent !!!

Donc chaque panneau coûte en  moyenne 600 €, installation comprise ! Ce prix est très abusif !!!  

-          de plus, je constate qu’en ville les panneaux publicitaires de tout genre sont toujours là !!!

 Plusieurs autres commerces ou artisans se joignent à moi pour refuser ces panneaux.

 Bien sûr, vous me répondrez qu’il n’y a aucune obligation à mettre ces nouveaux panneaux, mais il y a surtout l’obligation d’enlever les anciens ; à partir du moment où je devrais les enlever, mon commerce fermera, car je n’aurai plus assez de chiffre d’affaire pour subsister ! De plus, ma salariée ira grossir les chiffres du chômage !

 Je demande donc une dérogation pour l’ensemble du village ; l’état devrait faire du cas par cas pour ce genre de situation ; nos très petits commerces ne peuvent être soumis encore une fois aux même obligations que les grosses entreprises, situées dans des zones commerciales, et pour lesquelles le budget publicitaire est très important !

 Après le changement obligatoire de la caisse enregistreuse (là aussi l’ancienne fonctionnait très bien, mais il faut la JETER), le changement obligatoire des logiciels informatiques, c’est maintenant les panneaux !

 Vous tuez à petit feu l’artisanat et le commerce, après avoir publié tout de même que ce sont les premiers employeurs de France !

 



NICOLE compte sur vous aujourd'hui

NICOLE ALLA a besoin de votre aide pour sa pétition “Monsieur Le Préfet de l'Aveyron: MORT ANNONCÉE DE NOS PETITS COMMERCES EN MILIEU RURAL”. Rejoignez NICOLE et 354 signataires.