Demandons le maintien de Dominique C., enseignant en Technologie, sur son poste actuel !

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !

Philippe SZYKULLA
Philippe SZYKULLA a signé la pétition

Dominique C., enseignant en technologie expérimenté, en reconversion après la perte de son contrat il y a deux ans, père au foyer de 4 jeunes enfants, déplacé à plus d'une heure de route de son domicile, n'est pas validé sur cette reconversion.  Donnons-lui une chance, une seule, d’échapper à la décision injuste de son administration !

Monsieur Dominique C. a perdu la totalité des ses heures d’enseignement en lycée professionnel il y a deux ans. Professeur en Génie Électrotechnique, lui et un de ses collègues dans la même situation, se voient donner la possibilité d’une reconversion comme professeur de technologie en collège. L’enseignant, dans la cinquantaine, est expérimenté, et a choisi, avec son épouse, de ne travailler qu’à temps partiel pour s’occuper de ses jeunes enfants.

Deux ans ont passé, Monsieur Dominique C. s’est investi dans son nouvel établissement en animant une activité jardinage bénévolement le midi. Les élèves se responsabilisent, découvrent pour la plupart le rythme des saisons. L’établissement s’enjolive de plantations, fierté des jeunes collégiens.

L’an dernier, Monsieur Dominique C. se porte candidat pour représenter son secteur disciplinaire auprès du chef d’établissement dans le Conseil Pédagogique du collège.

Par ailleurs, Monsieur Dominique C. participe à des projets interdisciplinaires tels qu’un EPI sécurité routière en relation avec un établissement d’enseignement professionnel, les Handipiades 2020 avec un professeur de français spécialiste des problèmes « dys », un bassin aquaponie avec des financements extérieurs.

Les débuts dans la matière sont difficiles, et on peut le comprendre. La progression et l’accompagnement des élèves sont différents en collège, le programme est exigeant. L’enseignant est donc inspecté une première fois, lors de l’année scolaire 2017-2018. Tout n’est pas encore parfait. Une visite conseil a lieu en octobre 2018. La salle de technologie a été complètement repensée et les travaux ne sont pas terminés. L’enseignement n’y est pas aisé, les ordinateurs pas encore tous branchés. Monsieur Dominique C. fait tout pour que l’outil de travail qu’il partage avec deux collègues de technologie soit opérationnel le plus vite possible en participant aux travaux de finition.

Permettons à Dominique C. de rester sur son poste actuel !

En mai 2019, lors du mouvement des maîtres, le Rectorat fait savoir que le maître n’est pas validé. Or, depuis la visite conseil d’octobre, Monsieur Dominique C. a appliqué de plus belle le programme, a rempli régulièrement son cahier de textes et donné aux élèves toute la rigueur nécessaire à leur apprentissage de la matière, notamment avec des documents nombreux, établis et photocopiés pour chacun.

Le chef d’établissement et les représentants des maîtres questionnent l’administration et le corps des inspecteurs et souhaitent que Monsieur Dominique C. soit évalué en fin d’année scolaire pour qu’une décision juste soit prise à son égard. Deux inspecteurs sont donc diligentés, contraints et forcés puisqu’ils n’avaient pas pris la peine d’organiser la visite par eux-mêmes.

Le résultat, en commission d’affectation, tombe. Monsieur Dominique C. ne sera pas définitivement validé en technologie. Il est donc réaffecté dans son ancienne discipline, l’électrotechnique, à plus d’une heure de son domicile sur un service susceptible de disparaître dans les toutes prochaines années, avec à la clé une nouvelle reconversion à entreprendre.

Aux dires de ses deux autres collègues qui travaillent avec lui et qui l’aident dans sa progression, Monsieur Dominique C. était voué à être très rapidement un professeur de technologie compétent et investi, apportant son expérience de l’enseignement professionnel dans une matière tournée vers les métiers technologiques.

Donnons aux élèves de Dominique C. la chance de continuer à recevoir un enseignement de qualité !

En définitive, Monsieur Dominique C. est un enseignant qui a prouvé sa compétence en tant que professeur de l’enseignement professionnel, qui s’est investi dans une école de la confiance prônée par Monsieur Blanquer, ministre de l’Education Nationale. A la rentrée, un professeur remplaçant viendra sur son support, puisque personne n’y a été nommé, et avec toute la bonne volonté qu’on peut espérer de lui, étant nouveau dans la discipline, devant apprendre la gestion de classe en même temps que la conduite du programme, aura toutes les difficultés à enseigner la technologie.

Monsieur Dominique C., à qui il a été signifié son incapacité à enseigner la technologie un peu vite, laisse donc les futurs élèves dans une perspective de formation à la matière bien inférieure à celle qu’il proposait ! Est-ce là l’intérêt suprême des élèves brandi par l’administration et le corps des inspecteurs ?

Nous demandons donc, par la présente pétition, que dans une profession pour laquelle les vocations deviennent de plus en plus rares, Monsieur Dominique C. puisse avoir la possibilité de continuer à donner la chance à ses élèves de technologie de profiter de sa grande expérience en le réintégrant sur son poste actuel à la rentrée. Ni le chef d’établissement, ni les représentants des enseignants n’ont, maintenant, la main pour peser sur la décision. Seule une solidarité dénonçant cette injustice peut faire prendre conscience à Madame la Rectrice et à Monsieur le Ministre du côté inhumain et inapproprié de cette situation.

Monsieur le Ministre de l’Education Nationale, Madame la Rectrice de l’académie de Lille, par la signature apposée à cette pétition, je demande à ce que le cas de Monsieur Dominique C. soit examiné à nouveau de manière favorable, dans l’intérêt de celui-ci et de ses élèves.

Nous sommes un collectif de collègues qui travaillons avec Monsieur Dominique C., et nous sommes les mieux placés pour savoir qu'il faut que nous le gardions dans notre équipe. Soyons nombreux à le soutenir !


Voulez-vous partager la pétition ?