Decision Maker Response

Daniel Adam’s response

Mar 10, 2017 — Contre la logique de la productivité et  ses conséquences sur nos institutions et notre économie, la raison nous commande de ne plus sacraliser le chiffre et le rendement, mais de raisonner en termes de besoin et de dignité.

L’Homme a des droits inaliénables parce qu’il est humain. Mais, comme il pense, cet humain ne se contente pas d’habiter son milieu, il en est individuellement et collectivement responsable : de la nature comme des animaux (transcendance kantienne).

La condition animale mérite un secrétariat d'Etat (prévu dans notre gouvernement provisoire) car sa différence avec l'espèce humaine n'est qu'une question de degré émotionnel. Tous deux vivant dans une même nature, l'homme doit donc assumer ses obligations morales. L'animal ne lui doit rien.

Notre dignité passe donc par le respect des espèces qui concourent à notre propre survie alimentaire. NON à l'abattage des vaches gestantes !