Adressée à Monsieur Le Ministre de l' Éducation Nationale, Madame la Ministre de la Culture, et 2 autres

le conte oral comme outil d'éducation

Pourquoi les méthodes éducatives qui apportent des solutions ne sont -elles pas généralisées ?

L’enseignement de la Maternelle au Lycée rencontre des difficultés, chacun le sait. Le constat de l'ensemble du corps enseignant est peu optimiste : élèves non concentrés, difficultés dans les apprentissages, manque de motivation, parents démobilisés, agressivité des enfants et violence entre eux et des enfants vers les adultes, incivilités…….

Et pourtant des solutions existent : le conte  entre autre.

Le conte certes est entré dans les programmes scolaires, mais  il ne s’agit que d’un premier pas car dans la plupart des cas,  il ne semble pas être utilisé à bon escient : traité comme toutes les autres disciplines,  l’élève est jugé et noté . Il suffit d’écouter les spécialistes pour comprendre qu’il est nécessaire d'utiliser le conte d'une toute autre façon. Suzy Platiel notamment,  chercheuse au C.N.R.S., apporte des solutions résultant de ses recherches sur l’utilisation du conte comme outil d’éducation de  « La Maîtrise de la parole et de la construction du lien social » dans des sociétés de tradition exclusivement orale.

Au fil des contes écoutés et racontés à leur tour par les élèves, se joue bien plus que le simple plaisir d’écouter. C’est une véritable démarche vers la construction de l'être humain et donc de la la citoyenneté :écoute attentive, mémorisation, enrichissement du vocabulaire, apprentissage des structures syntaxiques du discours, respect de la parole de l’autre, altruisme, solidarité…
.

Cette méthode éducative a été utilisée dans plusieurs établissements de la maternelle au collège et il n’en ressort que du positif du point de vue de l'élève comme de l'enseignant. En effet, tous les apprentissages, dans toutes les disciplines s'en trouvent facilités.
Le temps qui est consacré à « L'heure du conte » apporte à l’élève : confiance en soi, maîtrise des situations rencontrées, un mieux vivre et des relations plus solidaires

Alors pourquoi  ces différentes méthodes éducatives restent-elles isolées ?

D'autant que le conte oral s'inscrit tout à fait dans les objectifs de votre ministère  sous l'intitulé " socle commun de connaissances et de compétences ":

  • " La maîtrise de la langue française :
    L'acquisition de cette compétence est une priorité absolue ( le langage pour penser et communiquer)"
  • " la maîtrise de l'expression orale"
  • " l’enrichissement quotidien du vocabulaire"
  • " la formation de la personne et du citoyen "

Pour cela, il serait  important

  • que les conteurs entrent dans les établissements scolaires dans le cadre de projets ou leurs interventions , en collaboration avec les enseignants, seraient régulières sur l'année et non pas seulement 2 ou 3 fois ou juste pour un spectacle.
  • que, dans les anciennes I.U.F.M., les futurs enseignants soient sensibilisés à la mise en place et à l’usage de « L’heure du conte » à travers une formation qui expliquerait l’usage et la fonction de cette pratique.

Voici deux liens qui exprimeront sans doute mieux ce que j'ai essayé d'expliquer

http://videotheque.cnrs.fr/doc=4095

http://www.franceculture.fr/emissions/sur-les-docks-14-15/prelude-au-salon-du-livre-23-les-histoires-de-suzy-platiel-plaidoyer

 Ma motivation est un mieux vivre  ensemble, que l’école devienne un lieu épanouissant pour tous ( adultes et enfants confondus ) afin que de cette institution sortent de jeunes adultes sereins,  confiants et bâtisseurs d’un avenir meilleurs.

 

Je vous remercie par avance de l'attention que vous aurez bien voulu apporter à ma requête.

 

«  mieux vaut une tête bien faite que bien pleine «  disait Montaigne.

J’espère que ce grand homme aurait été un des premiers signataires de cette requête et j’espère que bien d’autres s'y joindront .

Cette pétition sera remise à:
  • Monsieur Le Ministre de l' Éducation Nationale, Madame la Ministre de la Culture,
  • Doyenne de l'inspection générale de l' E.N.
    Madame La doyenne de l'inspection générale de l' E.N. Anne Armand, Madame Viviane Bouysse, assesseur
  • assesseur du doyen
    Madame Viviane Bouysse


    isabelle GOURDET a lancé cette pétition avec seulement une signature au départ et il y a maintenant 1 444 signataires. Lancez votre pétition pour créer le changement que vous souhaitez voir.




    isabelle compte sur vous aujourd'hui

    isabelle GOURDET a besoin de votre aide pour sa pétition “Monsieur Le Ministre de l'Éducation Nationale: le conte comme outil d'éducation”. Rejoignez isabelle et 1 443 signataires.