NON À L’AUGMENTATION DES NUISANCES DANS LE QUARTIER AIGUELONGUE-MÉRIC

0 a signé. Allez jusqu'à 200 !


Le collectif « Bien vivre à Aiguelongue-Méric » s’oppose au permis de construire modificatif affiché par la SARL L’Aiguebelle car il va amplifier la circulation des véhicules dans un quartier résidentiel nuisant ainsi au bien-être et à la sécurité des habitants.

En effet, contrairement aux engagements de la SARL L’Aiguebelle, les terrains de tennis vont être transformés en parking pour les clients et les salariés du Club 7© au mépris des règles de l’Association Syndicale Libre « Les Jardins de l’Aiguelongue » qui interdisent l’usage commercial de ces parcelles (cf. Article 6 - Destination du lot) !

L’accès envisagé vers cet « espace partagé terrain de tennis et stationnement » se situe sur la parcelle de la copropriété Aubépine et la mise en place de la passerelle permettant le passage des véhicules n’a été accordée que PROVISOIREMENT par décision de justice et en attendant la suite des procédures judiciaires en cours. Cette passerelle métallique génère par ailleurs des nuisances sonores inadmissibles pour les riverains que l’élue du quartier a pu constater de visu.

Pour rappel, les adhérents, professeurs et utilisateurs du club de tennis ont à leur disposition un parking impasse Suzanne Lenglen. En outre la SARL L’Aiguebelle dispose déjà d’un parking derrière les bâtiments du Club 7©, accessible depuis l’impasse Suzanne Lenglen.  Il existe aussi  un arrêt de tramway (ligne 2 – arrêt Saint Lazare) à proximité. Rien ne justifie donc la conversion de terrain de tennis en places de stationnement (même au sein d’un « espace partagé »), d’autant plus que cela générerait une circulation de véhicules tous les jours de la semaine dans ce quartier résidentiel et serait donc préjudiciable aux habitants.

Cette modification des aménagements extérieurs prouve le mépris de la SARL L’Aiguebelle pour les résidents qui vont subir les nuisances liées à la circulation des véhicules (même le dimanche !) et qui vont devoir supporter le surcoût qu’induirait le passage répété de véhicules sur la voirie et les espaces communs. Le permis de construire qui autorise cette modification amplifie donc un conflit opposant les résidents du quartier Aiguelongue-Méric à la SARL l’Aiguebelle qui fait l’objet d’une procédure judiciaire encore en cours.

Nous demandons donc que soit annulé ce permis de construire modificatif au regard des nuisances qu’il entraînerait pour ces habitants. 



Collectif Bien vivre à Aiguelongue-Méric compte sur vous aujourd'hui

Collectif Bien vivre à Aiguelongue-Méric a besoin de votre aide pour sa pétition “Monsieur le Maire de Montpellier: NON À L’AUGMENTATION DES NUISANCES DANS LE QUARTIER AIGUELONGUE-MÉRIC”. Rejoignez Collectif Bien vivre à Aiguelongue-Méric et 151 signataires.