NUISANCES SONORES NOCTURNES PRODUITES PAR LES SONS AMPLIFIES EN MILIEU URBAIN

NUISANCES SONORES NOCTURNES PRODUITES PAR LES SONS AMPLIFIES EN MILIEU URBAIN

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !

COLLECTIF DES RIVERAINS DU PARC BALNEAIRE DU PRADO ET DU PARC BORELY a lancé cette pétition adressée à Monsieur Benoît PAYAN (Maire de la Ville de Marseille) et à

Madame et Messieurs les décisionnaires de la Ville de Marseille, 

Habitants et citoyens riverains du Parc Balnéaire du Prado et du parc Borely à Marseille, nos amis, nos familles, tous témoins des faits, demandons que soit mis un terme aux nuisances sonores que nous subissons de manière exponentielle chaque été, en raison de la surexploitation du parc Balnéaire du Prado et du parc Borely.

  • Le Festival ENSEMBLE SUR LES PLAGES s’est produit les 2 et 3 juillet de 16 h à 2 h.
  • Les Nocturnes du Beach Soccer du 16 au 22 août, de 19h à 01h 
  • Simultanément, au pied du Château de BORELY,  MARSATAC qui comme promis sur son site internet, « a mis le parc Borely en fusion » du 20 au 22 août et a été très éprouvant pour les riverains.
  • Est revenu en force, LE DELTA FESTIVAL version WOODSTOCK du 27 au 29 août  (dont les 4 scènes ont produit jour et nuit, des vibrations jusque dans nos habitations, tout comme les cris et hurlements de 90 000  festivaliers qui se sont passé du port du masque et des gestes barrières – reportage France INFO et FRANCE 3). Bien que le régime de sortie de l’état d’urgence sanitaire soit prolongé jusqu’au 15 novembre 2021.
  • LA CABANE DES AMIS officie jusqu’à 2 h et trop souvent ne respecte pas l’horaire.
  • Le projet de réhabilitation du Pavillon du Lac au cœur du parc Borely destiné à de l’évènementiel jour et nuit est très redouté par les riverains

Ces évènements aggravent le lot de nuisances déjà existant qui dégradent la qualité de vie de tout un quartier :

  • Nuisances sonores provocant des insomnies, du stress, de la fatigue
  • Insécurité (développement de la vente de stupéfiants)
  • Multiplication des rodéos auto et motos
  • Stationnement anarchique
  • Dégradations (tags, transformation de nos ruelles en véritables urinoirs etc…)
  • « Marée » de trottinettes abandonnées sur les trottoirs

Dans LA PROVENCE du 1/09/21, est parue sous la plume de M. Antoine MARIGOT, une déclaration d’un de nos élus municipaux rappelant : « Il appartient à la municipalité de garantir le repos et la tranquillité de ses habitants".

Nous sommes donc certains que vous aurez à cœur de porter la plus grande attention à nos légitimes revendications de citoyens contribuables qui vous demandent :

  • L’arrêt de la production de festivals générant des bruits et sons amplifiés  en milieu urbain, dans le parc balnéaire du Prado et du Parc Borely portant atteinte à la  tranquillité et à la santé publique des riverains,  et tenant compte de la règle de l’antériorité.

Il est inacceptable que les citadins doivent supporter les assauts sonores d’évènements musicaux soumis au respect du décret 2017-1244 Relatif à la prévention des risques liés aux bruits et aux sons amplifiés, préjudiciables à la tranquillité et la santé publique.  

Nous comprenons votre motivation à vouloir élever Marseille au rang de capitale régionale.

Nous comprenons aussi que la jeunesse est en demande d’évènements musicaux.

Pour autant les conditions de vie des citadins doivent-elle en être dégradées ?  

Les avancées technologiques ne cessant de reculer les limites des niveaux sonores de diffusion à quel avenir sonore préparons-nous  « notre » jeunesse ?

Selon l’OMS la santé environnementale comprend les aspects de la santé humaine, y compris la qualité de vie. Elle concerne également la politique et les pratiques de gestion, de résorption, de contrôle et de prévention des facteurs environnements susceptibles d’affecter la santé des générations actuelles et futures ».

Pourquoi ne pas faire vivre ces festivals en périphérie des zones urbaines ?

Dans un esprit citoyen et constructif, nous vous demandons de nous faire part des mesures que vous comptez mettre en œuvre pour mettre fin à cette situation invivable et de plus en plus éprouvante.

Convaincus de votre esprit de responsabilité et d’écoute des électeurs-contribuables, nous vous prions d’accepter, Madame et Messieurs les décisionnaires de la Ville de Marseille, nos salutations citoyennes.

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !