Pour une reprise progressive et concertée des écoles caennaises.

0 a signé. Prochain objectif : 500 !


Monsieur le Maire de Caen,

Faisant suite à votre courrier en date du 7 mai envoyé à l’ensemble des parents d'élèves et faute de réponse aux différents courriers des associations de parents d'élèves qui vous sont parvenus, nous tenons par cette pétition à vous faire part de nos questionnements, inquiétudes et vous alerter quant aux conditions  de reprise de l’école. Nous vous demandons également de faire preuve d'écoute pour permettre une reprise réellement progressive et concertée à Caen à compter du 12 mai prochain.

Comme vous, nous (parents d'élèves, enseignants, personnels) sommes attachés à l’école républicaine et partageons avec vous l’ambition de voir les enfants retourner à l’école. Il est indéniable que cette fermeture de deux mois n’a fait qu’aggraver des inégalités déjà trop grandes.

Cela étant, la santé, la sécurité et le bien-être psychologique des élèves mais aussi du personnel encadrant sont des conditions essentielles à une bonne reprise. Seul l’intérêt supérieur des enfants doit guider votre action dans cette reprise, ce dont nous doutons fortement au regard des conditions de mise en œuvre.

Par conséquent nous souhaitons attirer votre attention sur 4 points :

1.      Une absence de  concertation : Cette reprise aurait pu et dû être co-construite avec l’ensemble des acteurs éducatifs, dont les parent·e·s que nous représentons, ce qui n’a, à aucun moment, été le cas. Pire, il semblerait que la communauté enseignante n’ait absolument pas été entendue ni même écoutée.

2.      Des informations incomplètes et peu claires ne permettant pas aux parents de prendre une décision éclairée :

De quel matériel disposeront les personnels accueillant nos enfants ? De quels produits sanitaires disposeront-ils, lorsque l’on sait que vos services ne sont même pas en mesure de fournir régulièrement du savon en temps normal dans les toilettes et qu’il est très difficile de se fournir en gel hydroalcoolique ? Quelle régularité dans l’entretien et la désinfection des locaux, notamment à l’occasion des changements de groupes ? Quel aménagement des locaux ? Comment accueillir l’ensemble des sections, lorsque l’on sait que vous devez respecter la règle de 4m2 par  enfants dans une salle ?

Concernant l’accueil des enfants par un "personnel qualifié" : Qu’entendez-vous par personnel qualifié (diplômes, compétences, expérience….) ? Comment organiser des activités sportives lorsque l’on connait les contraintes sanitaires imposées ? Qu’est-ce que l’éducation civique en petite, moyenne et grande section lorsque l’on sait que la distanciation sociale empêche toute action collective ? Qu’est-ce qu’un temps d’étude surveillée pour les plus petits, est-ce un temps en autonomie qui peut aller jusqu’à une journée entière pour des grandes sections, tel que présenté dans les courriers qui nous ont été transmis par les enseignants et es enseignantes ?

3.      Une absence de toute prise en compte de l’intérêt supérieur de l’enfant et de son bien-être psychologique.

Les enseignant·e·s sont unanimes sur le fait que l’accueil des enfants en petites et moyennes sections, dans ces conditions, relève de la maltraitance psychologique (ce qui pourrait avoir des conséquences graves pour les plus fragiles d’entre eux : angoisses, sentiment d’abandon, colères…). A ce titre, on peut s’étonner que vous alliez plus loin que le gouvernement en la matière, qui a lui entendu ces arguments.

4.      Quel volontariat, pour des parents qui n’auront d’autre choix que de mettre leurs enfants à l’école ?, dès lors qu’ils ne pourront pas attester de l’absence d’organisation d’un accueil et ne disposeront pas des ressources suffisantes pour un mode de garde alternatif.

Face à ces constats nous ne comprenons ni n’acceptons votre entêtement à vouloir absolument organiser le retour à l’école de l’ensemble des classes de primaire, alors que le Gouvernement a ouvert la voie à la progressivité favorisant l’évaluation puis l’adaptation dans l’intérêt, là encore, des enfants.

Au regard de la méthode employée et des choix que vous faites en ce début de mandat, nous nous interrogeons sur votre approche des questions éducatives, de l’intérêt que vous y portez et de l’absence totale de dialogue avec l’ensemble des acteurs éducatifs dont nous faisons partie.

Nous vous demandons donc instamment, M. le Maire, de mettre enfin en place les conditions d’une reprise progressive et concertée avec le corps enseignant et les associations de parents d’élèves.

[ajout le 11/05] - Initiateur·trice·s de la pétition et premier·e ·s signataires:

Anne Augel, Représentante de parents d'élèves, Les Vikings
Mathias Couturier, Représentant de parents d'élèves, Guynemer
Elise Faugloire, Représentante de parents d'élèves, La Pigacière
Muriel Gilardone, Parent d'élèves, Guynemer
Hugo Guérin, Représentant de parents d'élèves, Fernand Léger
Céline Lemesle, Représentante de parents d'élèves, Lyautey
Marion Lhermitte, Représentante de parents d'élèves, Henri Brunet
Maxime Marie, Représentant de parents d'élèves, Les Millepertuis
Maud Pouradier, Parent d'élèves, Henri Brunet, René Lemière
Marie Rota, Parent d'élèves, Guynemer
Hélène Santucci, Représentante de parents d'élèves, La Pigacière
Arnaud Travert, Parent d'élèves, Victor Lesage



Arnaud compte sur vous aujourd'hui

Arnaud TRAVERT a besoin de votre aide pour sa pétition “Monsieur le Maire de Caen: Pour une reprise progressive et concertée de l'école à Caen”. Rejoignez Arnaud et 435 signataires.