Rentrée 2019 : Monsieur l'IA-DASEN, respectez les personnels et leurs représentants !

0 a signé. Prochain objectif : 100 !

SNUipp-FSU DE LA CREUSE
SNUipp-FSU DE LA CREUSE a signé la pétition

Monsieur l'Inspecteur d'Académie,

Nous voulons pouvoir préparer la rentrée dans les meilleures conditions pour assurer la réussite de tous les élèves !

Respectez les personnels et leurs représentants !

Nous réaffirmons ici notre attachement à une gestion départementale des personnels du 1er degré et mesurons les conséquences négatives des mutualisations opérées à l'échelle académique, éloignant chaque jour un peu plus le service Public des usagers !

Nous mesurons les dysfonctionnements à la DSDEN de la Creuse :

  • aux nombreux erratum publiés dans le cadre du mouvement,
  • à votre incapacité tenir le calendrier fixé par vous, tant pour les promotions que pour le mouvement
  • à la difficulté d'entrer en communication avec les interlocuteurs mentionnés dans les courriers du jeudi sur les questions de mouvement et de promotions
  • à l'impossibilité d'obtenir des réponses à nos questions sur les questions de promotions et de mouvement


Ces dysfonctionnements peuvent sans doute pour partie être attribués au manque de personnels et au turn-over des agents sur les dossiers.

Cependant, comment expliquer que :

  • des informations contradictoires soient données aux agents, des fiches de vœux différentes ont circulé, avec des informations différentes de celle en pièce jointe au courrier du jeudi ? Aucune fiche de vœu ni explication pour ce mouvement n'est accessible sur le site de la DSDEN !
  • un 3ème mouvement ait lieu sans 2e mouvement, la fiche de postes à ce 3e mouvement indiquant des « postes restés vacants à l'issue du second mouvement »
  • un « 3ème mouvement » soit publié sans avoir validé les mises en situation : qui doit effectivement participer ? Les candidats à une mise en situation restés sans poste à l'issue du 1er mouvement doivent-ils y participer ?
  • des postes soient susceptibles d'être vacants à ce 3ème mouvement alors que les personnels titulaires d'un poste n'ont pas la possibilité d'y participer,
  • une fiche de poste pour le mouvement soit en format non modifiable, sans espace dédié pour que nous puissions inscrire le numéro de vœu en face des postes pour lesquels nous postulons,
  • l'envoi de cette fiche de postes le vendredi soir, à 19h22, alors qu'il n'y a personne pour répondre officiellement aux légitimes interrogations des collègues puisqu'il n'y a aucune procédure indiquée, ni dans le message contenant la fiche de postes, ni sur le site de la dsden, ni sur la fiche de poste,
  • vous ayez sollicité l'avis des commissaires paritaires qui se sont opposés à cette publication sans validation des mises en situation, pour finalement effectuer un envoi deux heures plus tard, alors que vous savez qu'un erratum aura lieu lundi, dernier jour pour candidater.
  • des personnels soient informés de leur accès ou non à la hors classe ou à la classe exceptionnelle, avant même que les représentants du personnels soient destinataires des documents et puissent procéder aux opérations de contrôle,

Nous dénonçons ici ces pratiques qui rompent avec le fonctionnement ordinaire du paritarisme auquel nous sommes particulièrement attachés, conduisent à de graves entorses à l'équité de traitement, à la discrétion professionnelle à laquelle sont soumis les représentants du personnel comme ceux de l'administration à la CAPD.

Nous dénonçons les suppressions de moyens alloués à la DSDEN 23 pour la gestion des carrières des personnels du 1er degré et apportons tout notre soutien aux secrétaires administratifs qui s'engagent pleinement pour préparer au mieux la rentrée et subissent également une telle situation.

Nous vous demandons donc de respecter l'expérience et l'expertise des représentants du personnel du SNUipp-FSU et de procéder aux opérations de mouvement et de promotion dans le respect du cadre réglementaire et du paritarisme.

Nous vous demandons de faire le nécessaire dans le respect de ce cadre pour que les personnels soient affectés avant le 5 juillet et qu'ils aient connaissance de des conditions dans lesquelles ils travailleront à la rentrée.