Pétition fermée

Non aux baisses de subvention de la mairie de Toulouse pour la MJC Pont des Demoiselles

Cette pétition avait 577 signataires


Depuis le début de la mandature de l’équipe municipale dirigée par Monsieur Jean-Luc Moudenc, une série de baisses successives, annoncées tardivement chacune, a été appliquée. La justification de ces baisses de subvention réside selon la Mairie dans un niveau des caisses extrêmement faible laissé par l’équipe municipale précédente et une baisse des dotations de l’état, qui imposaient à la ville de faire des économies.

En 2014, très tard dans l’année, l’élu au socioculturel a annoncé une baisse de 10% sur 2015, 4% sur 2016, et aucune baisse sur 2017 et les années suivantes. En réalité, il y a bien eu 10% en 2015, 4% en 2016, mais pour les années 2017, 2018 et 2019 ce sont encore 4%, puis 4% et encore 3% qui seront appliquées. La subvention de fonctionnement dans l’ancienne MJC était de 64 000 € en 2014, elle est pour 2017 de 49 766 € (hors nouvelle subvention pour la salle de spectacle, pour comparer ce qui est comparable). Le total des baisses sur les 6 années de mandat sera donc au final de 25% (soit une baisse de 18 000 € sur les 64 000 €).

Outre l’impossibilité d’anticiper ces baisses puisque leur annonce a été faite au fur et à mesure, et tardivement au regard de leur application, ce qui a eu pour effet notamment un budget de 2015 négatif de 15 000 € qui a considérablement affaibli le fond associatif de la MJC, le niveau très élevé de celles-ci et la coïncidence dans le
temps avec le déménagement dans les nouveaux locaux à l’Espace Pont des Demoiselles met en danger le bon fonctionnement de notre association.

A l’été 2014, la MJC a déménagé et l’impact de ce changement de lieu en termes de charge de travail peut schématiquement se traduire par : une surface au sol qui a doublé d’une part et une nouvelle salle de spectacle de 200 places à gérer d’autre part.

Alors que les subventions auraient normalement dû augmenter pour épouser la charge de travail croissante dans le nouveau lieu, celle-ci ont baissé et ceci à partir du niveau des anciennes subventions dans les anciens locaux.

Lors des assemblées générales 2015 et 2016, et lors des rencontres avec les élus, le CA n’a cessé d’affirmer à la Mairie son désaccord, tant au niveau extrême de la baisse mettant en danger l’association qu’au niveau de l’injustice liée au déménagement.

Sur ces deux points, le CA n’a jamais été entendu, il n’a jamais été possible de les discuter ou les négocier, et la Mairie a fait la politique de la chaise vide lors des deux dernières assemblées générales, évitant ainsi la rencontre avec les adhérents et l’obligation d’assumer les baisses directement devant les citoyens.

Ces coupes draconiennes qui viennent impacter dangereusement le fonctionnement de la MJC révèlent des choix politiques non assumés publiquement. Le Maire de  Toulouse affirmait lors de l’inauguration de l’Espace Pont des Demoiselles et de la Brique Rouge (MJC Empalot) qu’il défendrait les MJC. Pourtant dans les faits, on ne peut pas considérer que la MJC ait été défendue puisque qu’elle a subi les 25% de baisses appliquées à toutes les associations de façon uniforme sans même regarder l’objet de l’association.

Dans le même temps, une campagne de recrutement de policiers et d’implantation de caméras de  surveillance a été déployée et le projet très coûteux de 3ème ligne de métro a été engagé. Il y a donc bien une politique d’investissement au niveau sécurité et infrastructure urbaine financée en partie sur le dos des associations, sans
discrimination, mais on nous affirme toujours que la faute est aux baisses de  dotations de l’état.

En tant qu’adhérent de la MJC du Pont des Demoiselles, et en regard de l’utilité publique d’une telle maison dans notre quartier, pour les jeunes et les moins jeunes (lien social, émancipation par la culture, soutien à la jeunesse et la parentalité, etc.), nous ne pouvons accepter ces baisses de subvention, ainsi que leur justification. Alors faîtes que notre voix commune soit entendue en signant cette pétition qui sera envoyée au Maire de Toulouse, Monsieur Jean-Luc Moudenc.



Fabien compte sur vous aujourd'hui

Fabien GARCIA a besoin de votre aide pour sa pétition “Monsieur Jean-Luc Moudenc: Non aux baisses de subvention de la mairie de Toulouse pour la MJC Pont des Demoiselles”. Rejoignez Fabien et 576 signataires.