Canular homophobe : rassemblement devant le studio de TPMP

0 a signé. Allez jusqu'à 200 !


Messieurs,

La diffusion le jeudi 18 mai 2017 de l'émission TOUCHE PAS A MON POSTE sur C8, chaîne du groupe Canal + dont vous êtes les dirigeants, a provoqué à juste titre nombre de réactions qui se sont notamment exprimées auprès du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel ainsi que des annonceurs publicitaires sous contrat avec cette chaîne.

La séquence incriminée, qui se voulait être un canular, montrait l'animateur se faisant passer au téléphone pour une personne homosexuelle auprès de téléspectateurs piégés à leur insu qui répondaient à une fausse annonce.

Il est peu de dire que ce soit disant gag est de très mauvais goût. Monsieur Hanouna y présente une interprétation volontairement caricaturale de ce que sont les personnes homosexuelles, qui sont présentées comme des individus efféminés, vulgaires et obsédés par le sexe.

La chose devient encore plus grave lorsque l'on apprend que l'un des jeunes hommes piégés a été reconnu par ses proches alors qu'il n'avait jamais révélé son orientation sexuelle (ce que l'on appelle communément un "outing"). Ce dernier a appelé en larmes l'association LE REFUGE, qui lui est par ailleurs venue en aide suite à la décision de ses parents de le mettre à la porte du foyer familial, conséquence directe de la diffusion de l'émission incriminée.

Monsieur Hanouna n'en est pas à son coup d'essai malheureusement, puisqu'il a pris pour habitude depuis de trop nombreux mois de prendre pour cible l'un de ses chroniqueurs dont l'orientation sexuelle est assumée et connue publiquement.

Il vogue ces derniers jours entre les excuses et la théorie du complot, entre la compassion et le dédain, selon qu'on lui annonce le départ des annonceurs ou la réaction d'un simple quidam. Qui peut vraiment croire que les excuses de cet animateur ne sont pas exclusivement des excuses de circonstance : j'en veux pour preuve l'attitude qu'il a eu envers le même chroniqueur lorsque celui-ci a voulu émettre une critique sur la séquence concernée, le faisant couper par de la musique et redonnant ensuite la parole à un invité.

Il est facile de faire un semblant de méa culpa aujourd'hui, mais la "chronique" de Monsieur Hanouna n'a certainement pas été préparée dans les minutes qui précédaient l'émission, ce qui implique à la fois une prise de conscience réelle des faits et des paroles qui allaient s'accomplir, et la responsabilité non seulement de l'animateur mais de tous ceux qui l'entourent.

Nauséabond, voilà le mot qui me vient à l'esprit concernant ce pseudo canular qui a gravement porté atteinte à la dignité d'un jeune homme. L'humiliation subie devant des millions de téléspectateurs aurait pu le pousser au pire des actes. N'ayons pas peur des mots, il s'agit là d'un acte criminel et délibéré. Ne laissons pas se banaliser ce genre d'évènements, au nom de la devise qui nous est commune, "liberté, égalité, fraternité", au nom de ce qui doit nous rassembler, le respect de l'individu en tant que tel, préalable indispensable à toute idée de communauté nationale.

En 2004, la loi a instauré la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (HALDE), a mentionné l'homophobie parmi les motifs de discriminations et a décidé de pénaliser les propos publics incitant à la haine, diffamatoires ou injurieux en raison de l'orientation sexuelle. En 2005, un décret a décidé de pénaliser également la diffamation, l'injure et la provocation à la haine non publiques.

Les parties prenantes décideront bien sûr seules des suites pénales à donner à cette affaire.

Cependant nous, téléspectateurs, citoyens, ne pouvons laisser passer ce genre de comportements, à l'heure où l’association SOS-Homophobie publie son baromètre annuel de la haine anti-LGBT : elle a reçu 1 575 témoignages en 2016, soit 19,5 % de plus qu’en 2015.


Messieurs, les signataires de cette pétition vous demandent le retrait pur et simple de l'antenne de l'émission TOUCHE PAS A MON POSTE. Au cas où ils n'obtiendraient pas satisfaction, Ils appellent à un rassemblement républicain et pacifique devant les studios de la CANAL FACTORY 2 rue de Silly à Boulogne-Billancourt, où se déroule l'émission, à une date qui sera déterminée ultérieurement.

 

 



Gaël compte sur vous aujourd'hui

Gaël LE BRIS a besoin de votre aide pour sa pétition “Monsieur Franck APPIETTO: Canular homophobe : rassemblement devant le studio de TPMP”. Rejoignez Gaël et 185 signataires.