Pour les Sacrifiés de la République :Nous ne nous tairons pas...

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


 

Pour les Sacrifiés de la République :Nous ne nous tairons pas...

 

Monsieur Emmanuel Macron,Président de la République,

Monsieur Edouard Philippe, Premier Ministre,

Madame Agnés Buzyn,  Ministre de la Santé, 

Madame Nicole Belloubet, Garde des sceaux,

 

 Suite au documentaire intitulé « Les sacrifiés de la République » diffusé  dans l’émission Pièces à Conviction, le 16 janvier 2019 sur France 3, nous voulons encore alerter l’opinion sur la gravité des faits qui se produisent en Gironde,mais aussi partout en France 

Depuis plus de deux ans,un peu partout en France, il est dénoncé que des enfants  sont en danger et notamment dans le plus grand foyer d'accueil  à Eysines.
La montée de la violence physique, verbale et sexuelle des enfants entre eux inquiète encore plus chaque jour. Le personnel subit de plein fouet cette violence avec parfois des conséquences dramatiques ( Démission,burn out ,handicap à vie...)


Ces actes de violence sont  incontestables et incontestés.


L'impuissance et le silence sont eux aussi une forme de violence que subissent de plein fouet  tant les enfants que le personnel qui lutte au quotidien pour faire changer les choses

Cette situation n’est plus acceptable. 

Le 6 avril 2017,dans une lettre ouverte intitulée « les enfants sacrifiés de la République », des salariés denonçaient des actes de maltraitance,de viols entre enfants .

Cette lettre a été envoyée aux élus locaux et nationaux ainsi qu'au Procureur du parquet des mineurs de Bordeaux pour des situations vécues au sein du foyer d'Eysines

En dépit de la gravité des faits qu’elle révélait, cette lettre reprise dans le documentaire diffusé sur FRANCE 3 ,  n'a eu que pour effet de déclencher des procédures disciplinaires contre ses auteurs,sans changement pour nos enfants.

 Protéger les enfants et faire réagir les institutions, c'est avéré être un échec pour les lanceurs d'alerte...la cause est pourtant essentielle:la protection de nos enfants.

Nous n'abandonnerons pas la cause de ces  enfants qui est juste et nous mobilise.

Nous ne tolérerons pas l'omerta la plus totale ainsi imposée à ceux qui ont eu le courage de parler.

La situation de la Protection de l'Enfance est actuellement explosive, il vous faut réagir et vite . 

Nous demandons votre soutien pour que les choses changent et notamment une intervention de nos institutions pour la mise en œuvre de mesures urgentes:


-un contrôle du fonctionnement et de l’organisation des foyers d'accueil (répartition du nombre de cadres, d’éducateurs diplômés…)

-un audit sur les compétences de l’ensemble du personnel. 

-un audit financier externe sur l’utilisation de l’argent alloué à l’ASE

-l'annulation des sanctions des salariés d'Eysines qui ont dénoncé ,ainsi que le versement de leur salaire


et tout particulièrement une étude sur la manière dont le département de la Gironde a appliqué les recommandations de la feuille de route élaboré par le Ministère de la Famille en 2016 qui met l’enfant au centre de l’Aide sociale avec un suivi individuel et cohérent.

 

Nous sommes convaincus que ce que les enfants et salariés subissent en Gironde, se produit  dans d’autres départements. 

Ailleurs, d’autres enfants subissent  le silence de foyers.D’autres salariés souffrent en silence par peur des représailles. 
 

Que plus jamais notre République accepte que des enfants soient sacrifiés. 

C’est le minimum qu’elle leur doit. 

C’est le devoir de tous les citoyens…

Que le statut de lanceur d'alerte soit aussi reconnu et appliqué aux salariés qui ne veulent plus accepter de se taire....

 

Le collectif  Les sacrifiés de la République