Nous refusons que la détresse des résidents en EHPAD enrichisse de grands groupes privés

Nous refusons que la détresse des résidents en EHPAD enrichisse de grands groupes privés

0 a signé. Prochain objectif : 200 !
Quand elle atteindra 200 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
monique ileana DESSONS a lancé cette pétition adressée à Monsieur Emmanuel Macron et à

Depuis des mois, des témoignages accablants s'accumulent sur les conditions de vie en EHPAD (établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes). Il y aurait certes beaucoup à faire dans les EHPAD publics, mais la situation est particulièrement intolérable dans les établissements privés à but lucratif (25% des EHPAD).

Dans ces établissements, le prix mensuel de séjour est en moyenne de 45% supérieur* au prix des EHPAD publics ; il dépasse le plus souvent les 3 000 € et peut grimper jusqu’à 7 000 € et plus.

Les résidents bénéficient-ils au moins de soins à la hauteur de ces tarifs ? Du point de vue du personnel, la situation est alarmante. Dans les EHPAD publics, le taux d’encadrement est de 6,4 employés pour 10 résidents, ce qui est déjà très insuffisant. Dans les EHPAD commerciaux, loin d’être supérieur, le taux d’encadrement dégringole à seulement 4,9 employés pour 10 résidents*, ce qui n’inclut pas seulement le personnel soignant, mais l’ensemble du personnel (administratif, d’entretien…).

Concernant les repas, la situation frôle le scandale : le budget consacré à la nourriture dans les EHPAD commerciaux est de 3,5 à 4,9 € par jour pour l’ensemble des quatre repas, soit en moyenne environ 1 € par repas. De médiocre qualité, la nourriture est loin d’être consommée en totalité, car le personnel n’a pas le temps de donner à manger correctement aux personnes incapables de se nourrir seules. Résultat : plus d’un tiers des résidents en EHPAD seraient en état de dénutrition. Et pas question de leur accorder la mini-plaquette de beurre, le yaourt, la compote, voire le morceau de pain supplémentaire qui leur feraient envie !

Est-ce mieux en ce qui concerne l’hygiène ? Faute de personnel, les toilettes sont souvent bâclées, faites à la chaîne. Pour réaliser plus d’économies encore, les protections pour incontinence sont souvent rationnées à 4 par jour et les soignants rappelés à l’ordre lorsqu’ils demandent une couche de plus pour un résident…

Ces économies sont d’autant moins acceptables que le prix exorbitant payé par les familles concerne exclusivement le loyer de la chambre, le prix des repas et l’animation. Les EHPAD privés à but lucratif reçoivent, exactement comme les établissements publics, une dotation publique destinée à couvrir les frais de personnel soignant et la majeure partie du « forfait dépendance » (protections pour incontinence comprises). Une chambre de 20 m2 dans le meilleur des cas, des repas à 1 € en moyenne et quelques animations de-ci, de-là, cela coûte-il réellement 3 000 ou 4 000 €/mois ?

Mais où va donc l’argent ? La réponse est simple : dans la poche des actionnaires !

Sous la houlette de puissants fonds de pension, les groupes privés gestionnaires d’EHPAD ne cessent de se développer. A force d’économies sordides, ils affichent une santé financière insolente et leurs marges s’envolent*, car moins on lave les résidents, moins on les change, moins ils mangent et plus ils sont rentables.

Cela n’est plus tolérable !

Nous refusons que l’extrême vieillesse soit traitée comme un produit financier.

Nous refusons que la détresse des résidents en EHPAD continue à enrichir de grands groupes privés.

Nous demandons que des critères stricts de transparence et de qualité soient enfin mis en place et assortis de contrôles dignes de ce nom.

Signer cette pétition c’est signifier à Monsieur Emmanuel Macron, notre président, et à Madame Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, qu’il y a urgence à encadrer le fonctionnement des EHPAD privés à but lucratif et à mettre fin à leurs profits indécents, rendus possibles en grande partie grâce au financement public.

Par devoir d’humanité, et aussi parce que nous sommes tous concernés à plus ou moins long terme, signons ! Et faisons signer autour de nous !

Monique Ileana Dessons, citoyenne

Maria Carreira, citoyenne

 

* Source : https://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/ehpad-profits-maximum-service-minimum_1998005.html

0 a signé. Prochain objectif : 200 !
Quand elle atteindra 200 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !