Pétition fermée

Négligence et non-assistance de personnes en danger par le personnel médical sénégalais

Cette pétition avait 63 signataires


Quand j'avais 4 mois, j'ai été hospitalisé à l'hôpital Principal de Dakar pour hémorragie interne. Les causes qui ont conduit à cette hémorragie n'ont jamais été éclairci par le personnel médical de cet hôpital.

En plus de ce manque de communication du personnel avec ma famille, j'ai été admis en bloc opératoire pour me faire opérer au niveau de l'abdomen. Mais le plus hallucinant, c'est qu'à partir de ce moment ma mère était restée des jours sans aucune nouvelle de mon état de santé.


Après un coup de gueule de ma tante, le chirurgien à avouer qu'il y a eu un incident et que mes jambes étaient brûlées au troisième degré. D'après eux, c'est la table de l'opération en métal qui en était la cause, suite à un défaut de contact. Alors pour éviter un scandale, ils ont proposé à mes parents de prendre en charge les frais de l'opération et de mon suivi jusqu'à mes cinq ans. Aujourd'hui, j'ai 23 ans et je souffre de ce traumatisme lié à mon enfance. Même si la douleur s'est évanouie, les cicatrices sont restées intactes, j'ai dû renoncer à certains de mes rêves à cause de ces traces.


Ces faits remontent en 1994 et le constat est alarmant quand je remarque que jusqu'à présent qu'au Sénégal rien à changer.


L'histoire récente de cette fille Aicha Diallo décédait au Sénégal suite à la négligence et à la non-assistance du personnel médical sénégalais. En allant du service de la maternité aux urgences. Aucun service n'est épargné.


Alors je demande une grande mobilisation pour mettre fin à cette injustice, en réformant le système actuel de l'organisation de la santé au Sénégal.



Aïsha Rassoul compte sur vous aujourd'hui

Aïsha Rassoul DIALLO a besoin de votre aide pour sa pétition “Monsieur Abdoulaye Diouf SARR Ministre de la Santé et de l’Action Sociale: Négligence et non assistance de personnes en danger du personnel médical sénégalais”. Rejoignez Aïsha Rassoul et 62 signataires.