Lettre ouverte pour Cloé : LA VIE D’UNE ENFANT VAUT PLUS QUE TOUT !

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !


SAINT NOLFF (56), le 26 octobre 2020,

Cloé, 11ans, souffre d'une leucémie lymphoblastique depuis octobre 2019. Privée de défenses immunitaires, elle doit vivre comme dans un cocon, à l’écart de toute molécule chimique, notamment des pesticides. Chaque semaine, elle se rend à l'hôpital à Rennes et à Vannes pour subir chimiothérapies et soins. Chaque jour, la maison est nettoyée de fond en comble, sa nourriture est trempée 15 mn dans le vinaigre.

Il ne faudrait plus que les pesticides entrent par sa fenêtre. Ils sont pourtant épandus dans le champ qui borde sa maison du lotissement de Kerbodig à SAINT-NOLFF. En mars dernier, l’agriculteur a accepté de ne plus traiter une bande de 70 m le long du lotissement. Mais cet été, les pulvérisations ont continué au-delà de cette bande, sur un champ de pommes de terre, angoissant de manière insoutenable toute la famille. Cependant, pas question de déménager : les médecins interdisent de modifier l'environnement domestique auquel son corps est adapté.

Cloé est aussi collégienne. Comme tout enfant, elle doit avoir accès à l'enseignement. Mais, depuis octobre 2019, elle ne peut plus aller en classe. Ses parents ont dû entreprendre seuls, les démarches pour lui permettre d’avoir une scolarité à domicile.

Face au poids de la maladie, à cet air malsain, aux démarches multiples à mener, il ne faut plus que la famille de Cloé reste seule. C'est pourquoi un groupe de citoyens, soutenus par Saint Nolff21 et le Collectif de soutien aux victimes des pesticides de l’Ouest, vous proposent de signer cette lettre pour demander la mobilisation de tous :

  • du « monde agricole de ST NOLFF » afin que, dès maintenant, les 8 ha qui jouxtent le lotissement soient impérativement cultivés sans pesticides ;
  • du « monde de l'éducation » - enseignants du collège, rectorat, SAPADHE et ministère - afin que Cloé ne soit pas oubliée du système scolaire, et qu'elle ait rapidement un enseignement à domicile en présentiel ou en distanciel ;
  • du « monde des élus » - élus municipaux et aussi députés, sénateurs, conseillers régionaux- afin qu'en tant que responsables de la santé publique, ils usent de leur pouvoir pour décider, faire pression et financer les solutions appropriées.

Pour que Cloé et sa famille reprennent espoir, nous demandons que rapidement une rencontre soit organisée en présence de la famille, des élus (en particulier la Mairie de Saint NOLFF), l’agriculteur voisin et des représentants des agriculteurs et de l’enseignement.

Les Amis de Cloé,

Les associations SN 21 et le Collectif de soutien aux victimes des pesticides de l’Ouest

Ce que Cloé et sa famille doivent endurer, est décrit dans cet article : https://www.bastamag.net/pesticides-cancers-pediatriques-epandage-histoire-de-cloe-11-ans

Pour témoigner votre soutien à Cloé et sa famille, signez cette pétition et partagez-la. Vous pouvez également imprimer cette lettre ouverte via ce lien pour la faire signer autour de vous. A envoyer ensuite par mail via soutenir.cloe@gmail.com

Contacts :

  • soutenir.cloe@gmail.com – 07 79 72 15 43
  • 56.saintnolff21@gmail.com – 06 30 85 72 39
  • victime.pesticide.ouest@ecosolidaire.fr – 07 83 02 43 04


Confédération compte sur vous aujourd'hui

Confédération COBEN a besoin de votre aide pour sa pétition “monde agricole de ST NOLFF: Lettre ouverte pour Cloé : LA VIE D’UNE ENFANT VAUT PLUS QUE TOUT !”. Rejoignez Confédération et 676 signataires.