Expand the Canada Emergency Student Benefit (CESB) to include international students

0 have signed. Let’s get to 1,000!


 
The Canadian government recently approved a measure to support students and recent graduates through the Canada Emergency Student Benefit (CESB).  This is a significant effort towards ensuring that students who cannot find employment due to Covid-19 have enough means to survive the current crisis. However, the CESB leaves behind a significant part of the student population, international students in Canada. 

We are calling on the Government of Canada to extend the Canada Emergency Student Benefit (CESB) to international students staying in Canada, regardless of prior work experience and income. Canada is known for being welcoming and inclusive to all, and we should ensure that all international students feel that sentiment throughout their studies. They enrich our university experience, tirelessly pursue their academic and professional dreams, and deserve to be treated the same as other students. 

International students are among the most affected by the COVID-19 pandemic in Canada. In addition to facing similar obstacles as their Canadian peers, the current crisis has left many without job prospects. International students are stuck in Canada without the possibility to return home even temporarily for financial relief. They are facing significant food, housing, and financial insecurities, which will only worsen as this crisis endures. A large portion of international students relies on their own funding to pay for tuition, books, rent, and other living expenses. The financial support they might typically receive through their parents, private lending, or savings has been compromised by the current global economic crisis. In addition, international students have limited access to bursaries and financial assistance programs in Canada, as these are primarily intended for Canadian students. Government assistance from their countries of origin remains limited, as many countries are now focusing more on immediate relief for nationals with short term visas stranded in foreign countries. As a result, international students, who already pay tuition rates several times higher than their domestic peers, are left with little to no income or additional financial support, whilst living in isolation from their loved ones.

International students are an integral and essential part of the functioning of Canadian universities. It is estimated they contribute around $22 billion to Canada's GDP and support thousands of jobs. Much like for domestic students, we believe a unilateral federal response is what is needed to ensure that every student, regardless of country of origin or nationality, receives necessary assistance during these difficult times. This would send a strong message that recognizes the contributions that international students make to Canada and its post-secondary education system.

We urge the federal government to consider expanding the Canada Emergency Student Benefit (CESB) to international students, or introduce an equivalent measure to allow international students to pursue their education in Canada in a financially secure manner.

A student is a student, no matter their immigration status.

 

-------------

Le gouvernement canadien a récemment approuvé une mesure visant à soutenir les étudiants et les jeunes diplômés par le biais de la Prestation d’urgence canadienne pour les étudiants (PCUE).  Il s'agit d'un effort important pour garantir que les étudiants qui ne peuvent pas trouver d'emploi en raison du Covid-19 aient suffisamment de moyens pour survivre à la crise actuelle.Cependant, la PCUE laisse derrière  une partie importante de la population étudiante, les étudiants internationaux  au Canada

Nous demandons au gouvernement du Canada d’étendre la Prestation d’urgence canadienne pour les étudiants (PCUE) aux étudiants et étudiantes internationaux qui séjournent au Canada, quels que soient leur expérience professionnelle et leur revenu. Le Canada est réputé pour être accueillant et inclusif pour tous, et nous devrions veiller à ce que tous les étudiants et étudiantes internationaux ressentent ce sentiment tout au long de leurs études. Ils et elles enrichissent notre expérience universitaire, poursuivent inlassablement leurs rêves académiques et professionnels, et méritent d’être traités de la même manière que les autres étudiant.e.s. 

Les étudiant.e.s internationaux sont parmi les plus touchés par la pandémie de COVID-19 au Canada. En plus d’être confrontés à des obstacles similaires à ceux de leurs pairs canadiens, les étudiants et étudiantes internationaux sont encore plus vulnérables aux difficultés causées par COVID-19. Les étudiants et étudiantes internationaux sont bloqué.e.s au Canada sans possibilité de rentrer chez eux, même temporairement, pour obtenir une aide financière. Ces étudiant.e.s sont confrontés à une insécurité alimentaire, immobilière et financière considérable, qui ne fera que s’aggraver à mesure que la crise perdura. Une grande partie des étudiants et étudiantes internationaux dépendent de leur propre financement pour payer les frais de scolarité, les livres, le loyer et autres dépenses essentielles. Le soutien financier qu’ils ou elles peuvent généralement recevoir par l’intermédiaire de leurs parents, de prêts privés ou d’économies a été compromis par la crise économique mondiale actuelle. Ils internationaux ont un accès limité aux bourses et aux programmes d’aide financière au Canada, car ceux-ci sont principalement destinés aux étudiant.e.s canadien.ne.s. L’aide gouvernementale de leur pays d’origine reste limitée, car de nombreux pays se concentrent désormais davantage sur l’aide immédiate aux ressortissants munis de visas de courte durée bloqués dans des pays étrangers. Par conséquent, les étudiants et étudiantes internationaux, qui paient déjà des frais de scolarité plus élevés que leurs homologues nationaux, se retrouvent avec peu ou pas de revenus ou de soutien financier supplémentaire, tout en vivant isolés de leurs proches.


Les étudiants et étudiantes internationaux font partie intégrante et essentielle du fonctionnement des universités canadiennes. On estime qu’ils et elles contribuent environ 22 milliards de dollars au PIB du Canada et soutiennent des milliers d’emplois. Tout comme pour les étudiants et étudiantes nationaux, nous pensons qu’une réponse fédérale unilatérale est nécessaire pour garantir que chaque étudiant.e, quel que soit son pays d’origine ou sa nationalité, reçoit l’aide nécessaire en ces temps difficiles. Ceci enverrait un message fort qui reconnaîtrait la contribution des étudiants et étudiantes internationaux au Canada et à son système d’enseignement postsecondaire. 

Nous demandons  au gouvernement fédéral d'étendre la  Prestation d’urgence canadienne pour les étudiants (PCUE) aux étudiant.es internationaux ou d'introduire une mesure équivalente pour permettre à ces étudiants de poursuivre leurs études au Canada en toute sécurité financière.


Un.e étudiant.e est un.e étudiant.e, quel que soit son statut d’immigration.