Urgence future mère SDF

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


________________________________________
Monsieur le Président,
Monsieur le Premier Ministre,
Madame la Ministre du Logement,
Par ce présent courrier, je me permets de venir vers vous, Melle Sandrine Gigout, Secrétaire de l'association de l'Ordre des Sentinelles, petite et récente association soucieuse de notre pays et par soucis de celui-ci, le sort de nos SDF nous semble important et faisons quelques actions sur le terrain.
De ces actions, j'aimerais vous raconter l'histoire d'une future maman que je nommerais Nathalie.
Le vendredi 26 janvier 2018 à 18h20, Jocelyne une dame SDF de 60 ans à qui je rends 1 à 2 visites par semaine, m'envoie un message sur mon téléphone : '' Sandrine dans mon foyer de jour vient d'arriver une future maman, l’accouchement de son bébé est prévu fin mars 2018, aide-la s'il te plaît, la pauvre est complètement perdue ''
J'ai donc pris contact immédiatement avec elle, et lui ai donné rendez-vous le lendemain pour l'emmener à l'hôpital pour un suivi.
Ce premier rendez-vous, je ne l'oublierais pas.
Je découvre une jeune femme juste vêtue d'un pull, d'une veste polaire, d'un pantalon de jogging et une paire de tongs à ses pieds. Dans le week-end par le biais de mes contacts j'ai pu habiller chaudement cette future maman
Logée par le 115, elle put bénéficier d'une semaine en hôtel, puis recommença à être baladée de foyer d'urgence en foyer d'urgence, je précise que le transfert se fait par leurs propres moyens et que les foyers ne sont pas dans une seule ville, sans ressource il leur faut parfois traverser tout un département et n'oublions pas qu'il y a aussi la nécessité de pouvoir se nourrir.
Le vendredi 9 février 2018, c'est de nouveau un appel au secours, la neige tombe à nouveau.
Nathalie est à Pontoise (95) et doit se rendre à Longjumeau (91) afin de bénéficier d'un foyer pour le soir, elle a passé la nuit à Pierrelaye (95), avec la neige les transports fonctionnent mal voire pas du tout.
Je n'ai pas cessé de prendre de ses nouvelles et préparer avec d'autres ses besoins actuels et futurs matériellement.
Mais là, c'est une autre chaîne que j'ai du activer, celle pour pouvoir la mettre au chaud et sans stress jusqu'à son accouchement car vendredi soir ce n'est pas à Longjumeau qu'elle s'est retrouvée mais à l'hôpital.
Le lendemain, la solidarité la sortait de la rue.
Monsieur le Président, Monsieur le Premier Ministre, Madame la ministre,
Cette histoire s'est bien terminée, mais le cas de cette future maman n'est pas isolé.
Il faut aider nos SDF, mais le cas des femmes dans la rue est encore plus alarmant et bien plus encore pour celles qui vont devenir mères.
Cette vie peut être plus que dramatique pour elles, cette vie est dure et sans merci pour des personnes si fragiles, il est temps de s'en préoccuper, et surtout de sortir ces futures mamans très vite de la rue.
Etant consciente que vous êtes déjà avisés du problème de ces femmes, je compte sur votre bienveillance afin de tout mettre en œuvre afin que ces personnes soit préservées.
Je reste bien entendu à votre disposition pour tout renseignement complémentaire et vous aider.
Avec tous mes remerciements et dans l’attente d’une réponse et une action rapide de votre part,
Je vous prie de recevoir, Monsieur le Président, Monsieur le Premier Ministre, Madame la ministre, mes plus cordiales salutations.



L'ordre des sentinelles compte sur vous aujourd'hui

L'ordre des sentinelles a besoin de votre aide pour sa pétition “Moi : Urgence future mère SDF”. Rejoignez L'ordre des sentinelles et 93 signataires.