Institut pour l'égalité des femmes et des hommes, sortir de l'ornière !

Institut pour l'égalité des femmes et des hommes, sortir de l'ornière !

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Mathilde BODART a lancé cette pétition adressée à Mme Sarah Schlitz

Madame la Ministre Sarah Schlitz,

Nous, Citoyen.ne.s de Belgique, vous demandons de réévaluer la nomination de Mme Haouach au poste de commissaire du gouvernement auprès l'Institut pour l'égalité des femmes et des hommes.


Sans vouloir entrer dans les polémiques stériles qui alimentent actuellement les médias et les réseaux sociaux, nous nous interrogeons sur la pertinence de cette nomination à cette fonction.


Il n'est clairement pas dans nos volontés de remettre les qualités et compétences de Mme Haouach en question, nous ne doutons pas que l'examen de sa candidature ait été effectué avec toute l'attention nécessaire à l'attribution de ce poste.
Mais il faut bien reconnaître que quelques soient ses raisons personnelles de porter le foulard, il reste, pour une grande majorité d'entre nous, une forme d'incompréhension de cette décision qui suscite énormément de dissensions et permet de maintenir un climat de suspicions quant à ses actions dans cette fonction.


Que ces suspicions soient légitimes ou pas importe peu lorsqu'il est question de représentativité, tout un chacun s'est forgé une opinion, bonne ou mauvaise de ce symbole qui bascule d'une oppression religieuse des hommes envers leurs femmes à la liberté individuelle de disposer de son corps en masquant sa chevelure. Il n'en reste pas moins un symbole visible qui ne peut que susciter le questionnement et ne laisse pas indifférent.

S'il est indiscutable de considérer que le choix de Madame Haouach lui appartient, il en va de même des opinions de chacun.e.s et notre société à composante multiple n'est visiblement pas prête à considérer que ce choix n'aura pas d'impact sur ce rôle social indispensable en matière d'avancées vers l'égalité entre les genres.

Vos intentions, plus que louables, d'avoir offert ce poste à une personne issue de la diversité, sont gâchées par ce petit détail qui est loin d'être anodin et provoque, les incidents de ces derniers jours le démontrant, une sérieuse perte de possibilités de dialogue. Le sentiment de défiance et de manque d'impartialité s'insinue au sein de la société civile au risque de remettre en question l'ensemble de l'institution et de ses travaux futurs.

Ne voyez pas dans notre démarche une quelconque intention malveillante ou politique, nous sommes avant tout des Belges de toutes origines qui vous adressons cette requête sans être manipulé.e.s par un sentiment de haine ou de colère et certainement pas par du racisme, mais uniquement par la raison de vouloir assurer la pérennité de la démarche initiale de l'Institut et sortir du climat néfaste à l'avancement de dossiers bien plus importants à nos yeux que ce foulard qui focalise et neutralise toutes tentatives de discussions apaisées.


Nous vous demandons donc de faire le nécessaire pour sortir de cette déplorable ornière qui se cristallise en clivage supplémentaire entre les citoyen.ne.s. 

Si vous, comme nous, ainsi que Mme Haouach certainement aspirons avant tout à ce que les mentalités évoluent vraiment vers plus d'égalité, vous comprendrez aisément que devoir, lors de chaque débat, commencer par discuter de ce particularisme qui, s'il est fort présent dans certaines communes majoritairement bruxelloises, n'est potentiellement représentatif que d'une infime frange de la population globale, nuit gravement aux missions qui incombent à l'Institut.


Il est plus que temps de recentrer le débat autour des avancées sociales en matière d'égalité attendues par une grande composante de la société et quitter des postures qui nous semblent, à nous, citoyens et citoyennes belges, de toutes orientations politiques, n'être au final que de l'agitation partisane au détriment de la collectivité.

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !