Pétition fermée

halte à l'exercice illégal de la graphomotricité par les graphothérapeutes

Cette pétition avait 1 721 signataires


Madame la Ministre,

Nous tirons la sonnette d’alarme pour attirer l’attention des autorités sur ce qui pourrait devenir un problème de santé publique dans un avenir très proche.

Tous les psychomotriciens s'inquiètent de la montée en puissance du nombre de « graphothérapeutes », profession non réglementée qui empiète complètement et directement sur notre décret de compétences. Ces personnes sans formation sanctionnée par un diplôme d’Etat pratiquent un usage illégal de la psychomotricité qui ne dit pas son nom : ils prétendent faire passer des « bilans graphomoteurs » dans lesquels ils utilisent, sans réellement les connaitre, des tests et des notions de latéralisation, de schéma corporel, de repérage spatio-temporel, de tonus, de geste scripteur. Or tout cela relève du champ de compétence des psychomotriciens (cf Décret de compétences).

Les dits « graphothérapeutes » font irruption dans le parcours de soins grâce à une publicité massive et trompeuse relayée dans tous les médias (Internet, reportages télé, presse écrite). En effet, n’étant régie par aucune déontologie, cette spécialisation devenue « profession » prétend rééduquer l'écriture sans formation réelle ou normée, manquant de toutes les bases requises (psychomotricité, neurologie, psychologie, etc...).

Nous avons pu relever des sites internet de « graphothérapeutes » qui proposaient de poser le diagnostic de dysgraphie (apanage des médecins), des prises en charge à distance par Skype, ou bien du crédit d’impôt pour des séances à domicile, les inscrivant définitivement hors du domaine du soin.

Notre profession paramédicale de psychomotricien, habilitée à rééduquer l’écriture et régie par une déontologie interdisant la publicité, assiste impuissante à une recrudescence d'indications de graphothérapie et récupère par la suite des enfants et parents déçus, à qui des « graphothérapeutes » ont promis des merveilles non tenues.

Les troubles de l’écriture nécessitent des soins sur prescription médicale et pas de pseudo services à la personne. C’est pourquoi nous demandons à ce que soit respecté notre décret de compétences et que les « graphothérapeutes » cessent leurs agissements préjudiciables à de nombreux patients et à toute une profession … elle reconnue.



Hubert compte sur vous aujourd'hui

Hubert COLOMBEL a besoin de votre aide pour sa pétition “Mme la Ministre de la Santé: halte à l'exercice illégal de la graphomotricité par les graphothérapeutes”. Rejoignez Hubert et 1 720 signataires.