Enquête interne auprès du T.G.I de Rennes, pour les refus de changement d'identité

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Bonjour à tous et à toutes, A ce jour , au Tribunal de Grande Instance de Rennes, la situation est bloquée pour les changements d'identité non en cause de manque d'éléments mais bien par les convictions personnelle des Magistrats notamment par Mr Nicolas Jacquet (Mr le Procureur de la République de Rennes) et par son substituts , Mme Céline Charloux (Subsituts du Procureur de la République) , http://www.rennes.news/2017/12/21/transgenres-identites-suspendues/ , selon cette article , le parquet demande un certificat médical pour l'acceptation du changement d'identité des personnes transgenres, en ce que me concerne (Emma LAMBERT, MtF) , mon opération à été faites en date du 15 Août 2017, mais le procureur ne donne pas l'accès à mon identité après refus de changement de prénoms par la mairie de rennes, la greffière du service civil du parquet me menaces tant psychologiquement que juridiquement quand je demande des informations sur l'avancée de mon dossier (8mois) , à ce jour a peu près 10 à 15 dossier reste sans réponse du procureur de la République de Rennes, en attendant je subie des discrimination liés à mon sexe (Consultation gynécologique dans un box homme en urgence à coté d'un homme) , le non-accès à l'emploi car physiquement étant femme , la société n'est pas assurée en cas de problème survenue dans l'entreprise , tant au niveau santé ou mes consultations gynécologiques de suivi tant même à un suivi correct sans discriminations ou violences n'est possible , la dernière menace de la greffière à été sur le fait que ma sécurité sociale est en femme , ce qui ne correspond pas à l'identité officielle , ce qui pourrait permettre à une déclaration de fausse identité , en attendant les personnes dans la même situation subissent des discriminations pouvant porté sur des violences (en raison que pour mon cas on me met automatiquement près des hommes en hospital ou autres instituts , la menace de la gréffière mène à dire que si le tribunal décide de me poursuivre , ils sont en légalité de me mêttre dans une prison des hommes malgré que je suis une femme est-ce légalement , l'objectif à ce jour est de rappelée auprès de Mme la Garde des Sceau , que la situation est anormal , est basée non sur la loi mais sur les convictions personnelle des magistrats en question, et de rappelé qu'un magistrat doit prendre une décision en impartialité , et non en émettant des convictions personnel en ce qui les concerne , je rappelle notamment la loi J.21 qui dit "La preuve médicale n’est plus une condition sine qua non pour obtenir rectification de la mention du sexe sur l’état civil" , donc leurs explications sont bien dirigé sur de la discrimination basée sur le sexe , dont la cour européenne des droits de l'homme dans sa convention admet par le biais de 6 articles et/ou annexes , confirme la discrimination , ces agissement sont à l'ordre du inhumain faisant subir des pressions psychologiques sur des personnes faibles et non dotée des leurs droits appropriés , ainsi sans pouvoir se défendre juridiquement en cas d’agressions ou autres procédure portant atteinte à leurs intégrité physique et psychologique.  



Emma compte sur vous aujourd'hui

Emma LAMBERT a besoin de votre aide pour sa pétition “Mme la ministre de la Justice: Enquête interne auprès du T.G.I de Rennes, pour les refus de changement d'identité”. Rejoignez Emma et 42 signataires.