mise sous tutelle Préfectorale de la ville de Marseille et sa Métropole

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


Monsieur le Ministre, 

Marseille est une ville à l'agonie.
Depuis de nombreuses années, les services publics sont volontairement laissés à l'abandon par l'équipe dirigeante afin de contractualiser avec le secteur privé en appliquant le vieil adage "qui veut tuer son chien l'accuse d'avoir la rage".

Mais, alors que le secteur privé serait supposé faire mieux que le service public, le manque de contrôle de l'exécutif sur la bonne réalisation des marchés et l'amateurisme dont il est fait preuve pour la passation desdits marchés décrédibilise  la ville et fait honte à la ville.

De là en résulte les nombreux problèmes que connaît la ville : absence de tri sélectif, problème dans l'entretien des voiries (nids de poules), problèmes récurrents de ramassage des déchets ménagers et industriels, sous-adaptation des points de collectes entraînant des amoncellements insupportables - y compris lorsqu'il n'y a pas de grève, stationnement anarchique, marchés passés sans garantie contraignante pour les entreprises (voir L2 et autres marchés de l'eau dénoncés par la CRC), des vols dans les musés de la ville - en plein jour, des problèmes dans les écoles, des problèmes avec la restauration scolaire, un retard sur les déplacements urbains ...

Monsieur le Ministre, la population de Marseille n'en peut plus et s'en remet à l'indépendance du représentant de l'Etat pour sortir Marseille du cloaque politico-syndical dans laquelle elle est embourbée depuis de trop nombreuses années.

Nous demandons la désignation d'un administrateur préfectoral qui, assisté par la CRC, auront pour objectifs pour chacune des collectivités : 

1/ Un audit des finances, budgets et marchés publics engagés.
2/ Une remise à plat des services, y compris des positions hiérarchiques ambiguës
3/ La création d'une police de la propreté chargé de surveiller la bonne exécution des missions de nettoiement (qu'elles soient assurés par le personnel public comme par le privé), de la bonne application de la réglementation concernant les déchets, de la verbalisation des contrevenants.
4/ Une mise à jour du cadastre et des assiettes des taxes foncières (et d'habitation si elles devaient perdurer) afin que les personnes qui habitent dans des barres d'immeubles au sein des quartiers Nord, bordés de nuisances, ne soient pas contraints de payer plus que des personnes habitant des villas sur la corniche ou près des plages (une aberration qui perdure depuis les années 70).
5/ La création d'un service unique permettant aux citoyens et entreprises de déposer leurs encombrants.
6/ L'éradication des rats et des appartements insalubres.
7/ Le transfert des missions de salubrité à l'ARS afin qu'il y ait une reprise en main des dossiers en souffrance.
8/ De prendre toutes mesures utiles jusqu'à la fin du mandat actuel pour remettre Marseille en ordre.

Monsieur le Ministre, Marseille a besoin de sortir de l'ornière.
Quelques soient nos obédiences politiques, nous comptons sur vous et espérons que vous choisirez avec soin quelqu'un qui aime Marseille et, de préférence, qui y habite.



Frédéric compte sur vous aujourd'hui

Frédéric COTTA a besoin de votre aide pour sa pétition “mise sous tutelle Préfectorale de la ville de Marseille et sa Métropole”. Rejoignez Frédéric et 1 071 signataires.