Reconnaître juridiquement la pénibilité du métier d'infirmier libéral et de kiné

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


     Je cherche à faire prendre conscience que les professionnels infirmier(e)s  et  kinésithérapeutes en libéral vieillissent, que nous avons pour la plupart plus de 55 ans et que nous avons tous des problèmes de dos, d'épaules, de cervicales, de hanches, de genoux, de pieds, de rhumatismes dans les mains et autres, dus à la pénibilité de notre tâche.

    Nous avons créé nos emplois, nous payons beaucoup de charges, nous n'avons droit à rien. Il faut adhérer à des assurances de tous types pour être couvert : maladie, accident du travail, retraite personnelle, assurance de responsabilités professionnelles, ordre infirmier ou ordre des kinésithérapeutes pour avoir le droit d'exercer, taxe professionnelle, URSSAF, maintenance onéreuse du logiciel professionnel qui nous permet de télétransmettre à la sécu pour se faire payer ou pour faire rembourser les patients, nous sommes devenus de vrais secrétaires médicaux en plus de notre travail à domicile, obligation de cabinet avec des normes particulières que l'on nous complique régulièrement (alors que les  infirmiers pourraient se passer de cabinet, leur travail est presque totalement à domicile), obligation de poser sa plaque professionnelle avec la taxe annuelle qui va avec et j'en oublie ! Plus de 50% de nos revenus repartent à l'état et en charges diverses.

    Etre en libéral nous oblige à travailler tard en âge, avec tous les maux que la pénibilité nous provoque, à surtout ne pas montrer à nos patients !

     Nous devions déjà aller jusqu'à 65 ans et maintenant 67 !

     Nous sommes pour la plupart obligés de nous arrêter avant 67 ans, âge requis pour avoir la totalité de notre maigre retraite, car trop fatigués et trop abîmés.

      Il serait normal et juste que nous ayons droit à la pénibilité et aux années de maternité pour les femmes.

     A domicile nous devons nous débrouiller seuls et sans faiblir. Nous n’avons pas la possibilité de nous arrêter en maladie ! Se faire remplacer est compliqué et nous n'avons pas droit aux indemnités de maladie et si nous ne travaillons pas, pas de rentrée d'argent et il faut pourtant continuer à honorer les prélèvements divers de nos charges. La Carpimko notre caisse de retraite et de maladie ne nous prend en charge qu'au bout de trois mois.

     Les salariés non plus, n'ont pas droit à la pénibilité mais des mécanismes internes aux hôpitaux permettent de s'arrêter 10 ans avant les libéraux, selon leur pénibilité. 

    Nous n’avons pas tous eu la possibilité de nous préparer une retraite personnelle pour avoir les finances nécessaires et suffisantes quand nous n’arrivons plus à travailler. Nous sommes souvent des femmes seules et donc pas de retraites du conjoint pour nous aider.
    Nous cotisons de plus en plus à la Carpimko, souvent plus que ce que nous toucherons au final.

    RSI pour les autres indépendants et Carpimko pour les paramédicaux même injustice !

    Calculer ce que nous toucherons une fois à la retraite, c’est désespérant ! Aujourd'hui 600 € à 62 ans et 800 € à 67 ans, à condition d'avoir cotisé au minimum 15 ans !

      Actuellement un infirmier qui veut se mettre en libéral ne peut le faire que sous le régime de remplaçant, ne peut pas avoir ses feuilles pour encaisser les soins procurés, ne peut pas poser sa plaque et se créer une patientèle.

      Pourtant les infirmiers et les kinés libéraux âgés laisseraient volontiers leurs places aux nouveaux qui veulent s'installer, si l'âge de la retraite était revue à la baisse et que notre caisse de retraite nous donne une retraite en rapport avec tout ce que nous avons cotisé pendant nos années de travail .

     J'espère que cette pétition sera le début de la reconnaissance pour tous les métiers paramédicaux pénibles. Je n'en bénéficierai peut être pas mais si mes dernières années de travail me permettent de changer une injustice, j'en serais heureuse ! 

    Merci de signer cette pétition pour que les choses changent et que la population puisse compter sur des paramédicaux jeunes et en formes.



Martine compte sur vous aujourd'hui

Martine BAUDOIN RUBINO a besoin de votre aide pour sa pétition “Ministres de la santé et du travail : Reconnaître juridiquement la pénibilité du métier d'infirmier libéral et de kiné”. Rejoignez Martine et 2 081 signataires.