Pour un plan de retour à l’école de nos ados en septembre

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !


Considérant :

  • Que les défis de motiver des adolescents à distance les rend plus vulnérables au décrochage scolaire et aux difficultés de se projeter dans un projet d’études à long terme.;
  • Que les adolescents du secondaire ont les mêmes vulnérabilités que les enfants du primaire pour lesquels les écoles ont d’ailleurs été réouvertes. La fragilité des adolescents à l’absence de filet social n’est pas moins grande que celle des plus jeunes;
  • Que le contexte de formation à distance actuelle exige que des enfants de 12-13 ans aient les mêmes habiletés d’organisation, d’apprentissage et d’autonomie que celles qui sont demandées aux étudiants universitaires;
  • Que les adolescents n’ont peut-être pas la maturité émotive, intellectuelle et sociale pour vivre une période prolongée en dehors du système scolaire;
  • Que cette absence prolongée pourrait fragiliser et affecter les apprentissages des adolescents tant au secondaire que dans leurs études collégiales;
  • Que des solutions concrètes, inclusives, respectueuses des consignes de la santé publique, de l’expertise du personnel des écoles secondaires et surtout des besoins des adolescents existent :

Nous demandons au gouvernement d’élaborer un plan de réintégration scolaire pour tous les enfants du Québec, qu’ils soient au secondaire ou au primaire, dans leurs écoles respectives, et ce, de façon sécuritaire et planifiée.