Pétition fermée

Lutter contre les déserts médicaux afin de permettre à tous d'avoir un médecin référent

Cette pétition avait 178 signataires


En septembre 2016, une nouvelle médecin en provenance de Roumanie s'est installée dans notre village de 800 habitants, qui n'en comptait pas, à la grande satisfaction de toute la population. Elle a bénéficié pour cela d'avantages de la part de la mairie tels que gratuité du cabinet médical pendant un an et plusieurs mois pour l'habitation. Un an après, alors que les avantages se terminaient, elle est partie sans avertir ses patients en déménageant de nuit son cabinet et en apposant une affichette le 27 septembre annonçant la fermeture du cabinet pour le 1er octobre. Nous avons appris alors qu'elle était partie s'installer à La Martinique en bénéficiant de la gratuité à vie du loyer de son cabinet et de son habitation dans un contexte qui pourrait relever d'un système de compérage, délit d'entente illicite entre un médecin et un pharmacien. Ce sont plusieurs centaines de patients qui se sont retrouvés du jour au lendemain sans médecin traitant, dont certains très âgés et/ou souffrant de pathologies lourdes nécessitant un suivi constant d'autant plus difficile qu'elle n'a toujours pas restitué les dossiers médicaux. Nous situant dans un désert médical, les autres cabinets médicaux déjà saturés refusent de prendre de nouveaux patients. Dans une situation intenable, nous avons saisi le Conseil de l'Ordre des Médecins et l'Agence Régionale de Santé, d'une part pour qu'ils statuent sur le cas de cette médecin qui déshonore le corps médical et pour mettre en oeuvre des mesures exceptionnelles et urgentes pour aider les patients à résoudre les problèmes qu'ils rencontrent, y compris le risque d'être moins bien remboursés en l'absence d'un médecin référent. Nous en appelons donc à la Ministre de la Santé afin qu'elle se saisisse de notre cas et fasse avancer notre cause auprès des administrations concernées. Au-delà, notre mauvais exemple doit contribuer au débat sur une meilleure répartition des médecins sur le territoire mais aussi l'alerter sur cette nouvelle forme de délinquance de la part de ces mercenaires chasseurs de prime qui profitent des déserts médicaux pour duper les collectivités locales et qui n'exercent leur ministère qu'à des fins mercantiles au mépris du serment d'Hippocrate et du Code de déontologie qu'est pourtant censé faire respecter le Conseil de l'Ordre.



Didier compte sur vous aujourd'hui

Didier OPPEIN a besoin de votre aide pour sa pétition “ministre des solidarités et de la santé: Lutter contre les déserts médicaux afin de permettre à tous d'avoir un médecin référent”. Rejoignez Didier et 177 signataires.