Prise en charge d’un fond d'indemnisation pour les victimes du médicament Distilbène.

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


Victime du médicament Distilbène, j'ai eu un 1er cancer du col de l’uterus à 20 ans. De nombreuses opérations, curiethérapie, radiothérapie, pour finir en totale, je n’aurai jamais d’enfant.

Récidive 24 ans après, métastases du 1er cancer au péritoine, foie, petit bassin, nodules au poumon droit. 

Au mois d’avril 2019, ça a fait 5 ans que je subis de la chimiothérapie en continue, Immunothérapie et actuellement chimio ciblée. Je suis suivie à l’Hopital Paul Brousse à Villejuif, ma Docteur et son équipe est formidable.

Cadre, je suis maintenant malheureusement en invalidité.

Je ne suis pas la seule victime. Ce médicament était prescrit aux femmes enceintes pour éviter les fausses couches. Les enfants de ces mères naissaient soit avec une malformation de l’appareil génital, infertilité ou pire un cancer à cellules claires dit « ACC » typique du médicament Distilbène à un jeune âge.

Les petits enfants (filles ou garçons) sont également touchés.Quand cela s’arrêtera-t’il ?                         (Déjà 3 générations).

Les laboratoires existent et exercent encore.

De nombreux procès ont lieu. Certains déjà gagnés par des Victimes, mais bien d’autres n’ont pas les moyens d’aller en justice.

Merci de votre soutien, signez pour une demande de mise en place d’un fond d’indemnisation pour les Victimes du médicament Distilbène.

MERCI de partager à tous vos contacts et sur tous vos réseaux sociaux.

A voir sur YouTube https://youtu.be/TblvLj_wYLo