Une formation en Droit obligatoire pour tout policier

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Vous avez tous déjà vécu une telle situation, ou si ce n'est pas le cas, il vous arrivera un jour ou l'autre de la subir : Vous vous rendez dans un commissariat pour espérer y déposer une plainte mais l'accès vous y est refusé sans motif clair ni fondé. Pourquoi ? Parce que vous avez affaire à un policier qui ignore que la loi rend obligatoire de prendre votre plainte ou votre main courante. La plupart d'entre vous baissent les bras et s'absiennent de faire valoir leurs droits tant cela s'avère difficile. Pourtant, ces policiers sont payés par vos impôts : Vous les payez pour vous refuser vos propres droits.

Il suffit également d'avoir travaillé dans l'institution pénale pour savoir qu'un procureur donne systématiquement instruction à ses subordonnés de ne pas constituer de dossier à charge lorsque le prévenu est un notable d'une famille respectée ayant des relations avec le pouvoir. Cela doit changer car c'est encore aujourd'hui, en août 2018, la pratique dominante.

Il arrive également trop souvent que des policiers s'acharnent à convoquer et interroger une personne sur une affaire sans intérêt, sans gravité, sans infraction, sans pièces et sans fondement, uniquement parce que ces policiers ont un lien personnel et amical avec la personne adverse. Cela doit changer car vous qui lisez ces lignes, vous vous reconnaissez dans la victime de ces dérives.

Que dire encore, à Paris notamment, des innombrables abus policiers envers les propriétaires immobiliers, illustrés par cette affaire récente dans laquelle une locataire au physique avantageux a obtenu de 3 policiers du 15ème arrondissement de Paris qu'ils convoquent le propriétaire pour le containdre à délivrer un bail et à s'abstenir d'encaisser un chèque de caution, cette locataire indélicate ayant un lien de parenté avec l'un des 3 policiers. De tels procédés, malheureusement encore quotidiens en 2018, doivent cesser désormais.

Et que penser pour finir de ce policier du 13ème arrondissement, qui, comme d'autres, s'est fendu d'une attestation mensongère en justice en insistant sur sa qualité de personne assermentée et dépositaire de l'autorité publique pour tenir des propos ayant pour but de dissimuler un trafic d'animaux de compagnie dans lequel était impliqué sa petite-amie ? Ces pratiques, encore une fois, doivent désormais cesser.

Pour que cela change, il semble nécessaire de mettre fin au recrutement de policiers n'ayant pas une formation diplomante d'un niveau suffisant en Droit. Car une personne avertie et connaissant le Droit aura évidemment moins tendance à commettre de tels abus mafieux. Nous vivons dans une république mafieuse, ce qu'illustre l'affaire Benalla, mais nous pouvons changer cela.



Sylvia compte sur vous aujourd'hui

Sylvia MOLLONI a besoin de votre aide pour sa pétition “Ministre de la justice: Une formation en droit obligatoire pour tout policier”. Rejoignez Sylvia et 1 signataire.