#Racismedanslapolice Radiation immédiate des policiers

0 a signé. Prochain objectif : 35 000 !


« Le racisme n’a pas sa place dans la police », c’est ce que vous avez osé prétendre M. Castaner.

Allez, on vous prend au mot. Mais alors nous ne voulons plus simplement des paroles mais des actes nous exigeons, par exemple, la radiation immédiate de tous ces policiers et gendarmes qui ont pris part à cet infâme groupe Facebook qui appelait à une guerre raciale.

Depuis maintenant huit ans que le collectif «Urgence Notre Police Assassine» existe, nous dénonçons sans relâche les violences policières qui touchent, depuis des décennies, principalement des non-blancs, des habitants des quartiers populaires, et la répression terrible qui s’abat, de plus en plus violemmment sur les mouvements sociaux.
Mais disons-le : nos quartiers sont les cibles prioritaires de cette violence policière. L’impunité dont bénéficient ces policiers, la réponse pénale qui n’est jamais à la hauteur des actes commis par ceux qui portent l’uniforme dans les affaires de crimes racistes, viols, discriminations, contrôles aux facies, insultes à caractère racial, abus de pouvoir, arrestation arbitraire, mutilation, passage à tabac...une absence de réponse pénale lourde de conséquences, un message clair envoyé à ces policiers : « la justice vous protège » La bonne planque pour ces racistes qui ont choisi de se cacher derrière l’uniforme pour bien des avantages.

Nous dénonçons les violences systémiques et le racisme structurel au sein même de la police.
Il est tout à fait insupportable pour nous, après les révélations par la chaîne Arte et Médiapart, des propos racistes, xénophobes, négrophobes, antisémites, sexistes qui ont été tenus par près de 8000 policiers sur un groupe Facebook.
Imaginez que ces policiers soient encore en exercice, portent des armes et peuvent à tout moment exercer des violences sur des hommes et des femmes, noirs arabes, issu des minorités pour simplement assouvir une idéologie, raciste, xénophobe, sexistes et qu’ils seront systématiquement protégés par leur hiérarchie et exonérés par la justice sous prétexte qu’ils portent l’uniforme.

Nous ne voulons plus de simple discours de la part de nos dirigeants politiques.

Il est venu le temps de prendre des décisions.

Le monde entier vous observe.

C’est la vie de milliers de citoyens français issus des minorités que vous exposez à la haine raciale.
Il faut en finir avec l’impunité policière.