Pour l'égalité entre les étudiants.

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Suite aux blocages de certaines universités et facultés, les étudiants de ces dernières ont eu le droit à des modalités d'examen particulières, comme les partiels en ligne, des examens moins complexes que prévus (QCM à la place de vrais devoirs écrits type dissertations). Comme le reportage de l'émission "Quotidien" l'a indéniablement prouvé, et comme toute personne un minimum sensée l'aurait deviné, les étudiants ayant eu accès aux examens en ligne ont pour la plupart TRICHÉ (en se communiquant les réponses, se servant de leurs cours ou de leur entourage proche), le tout avec la bénédiction du gouvernement, rompant ainsi le semblant d'égalité entre les étudiants. Nous sommes donc face à une situation où des étudiants ont pu gruger sans la moindre forme de vergogne après des semaines de perturbations alors que d'autres ont passé des partiels normaux après avoir passé l'année à travailler. La balance ne vous parait pas déséquilibrée ? Après nous avoir promit qu'il n'y aurait pas "d'examens en chocolat dans la République" le gouvernement se surpasse une nouvelle fois en offrant littéralement l'année à des étudiants qui pour certains sont responsables directement ou indirectement de multiples dégradations et blocages. C'est ça l'égalité ? 


Aussi, cette pétition a pour but de demander à madame la Ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche de faire déclarer nuls et non avenus les "examens" spéciaux qu'on put passer les étudiants des facultés bloquées compte tenu de la farce manifeste et de la rupture flagrante de toute égalité entre les étudiants qu'ils représentent. Et si une telle mesure n'est pas réalisable, nous demandons à ce que l'année universitaire 2017/2018 soit, dans un soucis d'égalité, offerte à l'ensemble des étudiants dans la même filière d'études que ceux qui ont pu passer leurs examens tranquillement installés dans leur canapé avec leurs cours sous les yeux. 

De même, afin de rétablir une réelle égalité entre les étudiants, nous demandons à ce que les partiels soient, à l'image du brevet des collèges ou du baccalauréat, uniformisés.

Cordialement, 
Un étudiant en colère parmi tant d'autres. 



Nathalie compte sur vous aujourd'hui

Nathalie RAKOTOZAFY a besoin de votre aide pour sa pétition “Ministre de l'enseignement supérieur: Pour l'égalité entre les étudiants.”. Rejoignez Nathalie et 19 signataires.